Accueil » Le secteur de l’éducation cumule 61,3 % de la dette salariale du pays

Le secteur de l’éducation cumule 61,3 % de la dette salariale du pays

by Theophile
ministères des Enseignements secondaires (Minesec)

Les chiffres sont contenus dans le Document de programmation économique et budgétaire à moyens terme 2023-2025.

Les ministères des Enseignements secondaires (Minesec) et de l’Éducation de base (Minedub) concentrent à eux deux, la plus grande partie de la dette salariale de l’Etat. Selon le document de programmation économique et budgétaire à moyen terme 2023-2025, la dette salariale du Cameroun au 31 décembre 2021 s’évalue à 317,33 milliards FCFA. Celle due au personnel du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) est de 142,5miliards FCFA, soit 45% de la dette salariale de l’Etat. Celle due au ministère de l’Education de base (Minedub) est de 51,8 milliards FCFA, soit 16,3%.

 « Ces deux administrations cumulent ainsi à elles seules 61,3 % de l’ensemble de la dette salariale », peut-on lire dans le DPEB pour le triennat 2023-2025.

Selon des statistiques produites par le ministère des Finances (Minfi), 360 789 personnes étaient prises en solde en avril 2022, pour une masse salariale d’un peu plus de 90 milliards de francs CFA. Le Minesec à lui seul concentre plus de 27 % de ces effectifs pour une masse salariale de 31,35 %. Le part du Minedub est loin d’être négligeable avec 16,46 % des effectifs pour une masse salariale de 14,98 %. La dette salariale de l’État représente en grande partie le traitement de l’évolution des carrières du personnel de l’État, elle prend également en compte les retards observés dans la prise en solde des nouvelles recrues. Dans les recrutements de l’Etat en général, le secteur de l’éducation absorbe le plus grand nombre. Entre janvier et avril 2022, 54,13 % des recrutements concernaient le Minesec et le Minedub.

LIRE  Cameroun – Volley-Ball : Les Lionnes Indomptables réclament leurs primes après leur sacre

« Le volume de la dette présentée ici émane d’une évaluation holistique des avancements et des prises en charges, indépendamment de ce que les acteurs y relatifs soient signés ou pas » explique le document.

Par ailleurs, apprend-on du document, la mise en œuvre des mesures prescrites par le gouvernement en réponse aux revendications du personnel éducatif entraine une augmentation substantielle de la masse salariale à court et à moyen terme. Ainsi, la masse salariale prévue initialement pour l’année 2022 a connu un accroissement de 2,8% dans la loi de finances rectificative.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment