Accueil » Le recteur de l’Université de Yaoundé I suspend deux étudiants accusés de vol des ordinateurs «Paul Biya»

Le recteur de l’Université de Yaoundé I suspend deux étudiants accusés de vol des ordinateurs «Paul Biya»

by Theophile
Les ordinateurs de Paul Biya PBHev - Paul Biya Higher Education Vision

Hornelle Vanessa Kamaha, présidente de l’Association des étudiants de la Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé I, et Minsongo Mendo Etienne, Filière Informatique, Niveau V, à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé  sont interdits de se présenter aux examens sanctionnant l’année académique en cours, avec suppression de toute aide universitaire.

Hornelle Vanessa Kamaha, présidente de l’Association des étudiants de la Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé I, et Minsongo Mendo Etienne, Filière Informatique, Niveau V, à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé  sont interdits de se présenter aux examens sanctionnant l’année académique en cours, avec suppression de toute aide universitaire. Ils sont accusés d’avoir porté “atteinte à la dignité,  à l’éthique, et à la déontologie universitaires” dans une affaire de vol d’ordinateurs mis à la disposition des étudiants camerounais par le Président Paul BIYA.

L’article publié ce lundi 14 juin 2021 par le quotidien « Mutations », indique que la décision du patron de la doyenne des universités camerounaises date du 7 avril 2021, et est en conformité avec le procès-verbal du conseil de discipline.

« Interdiction de se présenter aux examens sanctionnant l’année académique en cours avec suppression de toute aide universitaire est infligée aux étudiants Hornelle Vanessa Kamaha et Etienne Mendo Misongo, étudiants en filière informatique niveau 5 à l’Ecole Normale Supérieure, pour atteinte à la dignité, à l’éthique et à la déontologie universitaire », rapporte le journal de Georges Alain Boyomo.

Le Pr Maurice Aurélien Sosso fait savoir qu’à part les deux étudiants de son université, il y a aussi une troisième personne qui est impliquée dans cette affaire de vol d’ordinateurs Paul Biya. Celle-ci est présentée comme le receleur. De ce fait, elle a également été interpellée par la compagnie de gendarmerie d’Ebom.

LIRE  Yaoundé : un homme se suicide devant sa femme et ses enfants

Pendant leur sanction temporaire, Hornelle Vanessa Kamaha et Etienne Mendo Misongo ne sont pas autorisés à se réinscrire à l’ENS pour le compte de l’année 2021-2022, sous réserve des résultats des délibérations de leur affaire en instance en justice, indique Mutations.

UYI

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment