Accueil » Actualités » Le recteur de l’université de Ngaoundéré, Pr Uphi Chinje Melo explique pourquoi elle s’est opposée à la cérémonie d’accueil réservée à Messanga Nyamding

Le recteur de l’université de Ngaoundéré, Pr Uphi Chinje Melo explique pourquoi elle s’est opposée à la cérémonie d’accueil réservée à Messanga Nyamding

by Theophile
Pr Uphi Chinje Melo

Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, précédemment en service à l’Institut des Relations internationales est arrivé dans la capitale régionale du Nord dans la nuit du 14 avril 2021.

Les populations de cette partie du pays et les médias sont arrivés en masse pour souhaiter la bienvenue à l’enseignant. Seulement, l’initiative s’est heurtée à une fin de non-recevoir de madame le recteur de cette université comme l’atteste la courte vidéo arrivée à notre rédaction.

Dans une interview accordée au journal L’Œil du Sahel, le recteur de cette université, le Pr Uphi Chinje Melo explique pourquoi elle s’est opposée à la cérémonie d’accueil réservée à l’universitaire au campus de Dang.

«J’ai vu le Pr Messanga en toge ainsi que le Pr Nkou Mvondo avec des étudiants. Ce qui est vraiment pénible et qui m’a découragée, que j’ai d’ailleurs trouvé anormal, c’est qu’en cette période de pandémie, avec les efforts que nous faisons pour la riposte, qu’on amasse tant d’étudiants, des tam-tams et fanfares, des conducteurs de mototaxis, des griots pour faire je ne sais quelle cérémonie», dénonce-t-elle.

Pour la patronne de cette institution universitaire, la prise de fonction du Pr Messanga «n’était pas une entrée triomphale à l’université de Ngaoundéré». «On n’attendait pas cela. Heureusement, quand je suis arrivée, j’ai dispersé la foule en demandant aux étudiants de rentrer en classe et aux conducteurs de mototaxis de ne pas entrer dans le campus. Et les professeurs Messanga et Nkou Mvondo se sont dirigés vers la faculté des sciences juridiques et politiques pour sa prise de service», relate le Pr Chinje Melo, qui affirme avoir demandé à «être clarifiée sur ce qui s’est passé».

Le recteur de l’université de Ngaoundéré assure également avoir présenté la situation au ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, «qui m’a donné certaines orientations. Mais je pense qu’il faille même informer les deux gouverneurs du Nord et de l’Adamaoua, car si ça commence de cette manière, il vaut mieux que tout le monde soit un peu plus vigilant», dit-elle.

LIRE  Ali Mohamadou et Kitang Mildred Ntumeku remportent la 26e édition de l’Ascension du Mont Cameroun.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment