Accueil » Cameroun » Le juge Gilbert Schlick attend la résurrection de Martinez Zogo

Le juge Gilbert Schlick attend la résurrection de Martinez Zogo

by Theophile
Martinez Zogo

Invoquant le postulat de la partie défenderesse qui émet le doute sur la véracité de la mort de Martinez Zogo,le Juge en charge de l’affaire attend donc que le journaliste Martinez Zogo.

C’est un calme dans l’affaire Martinez Zogo. En effet, depuis le 27 avril 2023 où la Cour suprême a rejetté la demande de mise en liberté provisoire de l’homme d’affaires Amougou Belinga, le seul fait nouveau était aussi l’introduction d’une demande de mise en liberté provisoire de Maxime Eko Eko, un des suspects dans le cadre de cette affaire.

On sait qu’Amougou Belinga avait un autre dossier pour entrer en possession du dossier de l’enquête préliminaire. En effet, le  juge Gilbert Schlick vient de reporter à une date  ultérieure sa décision dans la requête d’octroi du dossier de procédure aux avocats de Jean Pierre Amougou Belinga. Le juge Gilbert Schlik n’entend se prononcer que lorsque Martinez Zogo va réapparaître, puisque Me Tchoungang et d’autres défenseurs du mis en cause affirment que ce n’est pas son corps qui est à la morgue.

Selon des indiscrétions, cette situation met Jean Pierre Amougou Belinga dans un sérieux doute ; lui qui espérait une issue pour être libéré sous caution. Dans l’élan de cette parodie, on apprend qu’il a désormais l’option de prendre son jet privé pour aller récupérer Martinez Zogo au paradis afin que la procédure avance comme le souhaite son conseil. Mais, il est non seulement interdit de sortir du pays, mais aussi surveillé de très près dès qu’il se rapproche du mur de la prison Principal de Kondengui.

LIRE  Caameroun : Revue de la presse du jeudi 8 juin 2023

Selon des indiscrétions, le récent effondrement des murs de la prison centrale de Yaoundé serait le fruit de sa volonté de prendre ses jambes à son cou. C’est sans compter la détermination de Paul Biya à contrecarrer cet élan.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment