Accueil » Le Cameroun suspend l’exportation des céréales et des huiles végétales produites localement

Le Cameroun suspend l’exportation des céréales et des huiles végétales produites localement

by Theophile
Fongod Edwin Nuvaga

C’est la substance d’une note de service signée le 27 décembre 2021 par le Directeur Général (DG) des Douanes,Fongod Edwin Nuvaga.

Le directeur général (DG) des Douanes, Fongod Edwin Nuvaga, a signé le 27 décembre une note portant suspension temporaire des opérations d’exportation des huiles végétales et des céréales produites au Cameroun. « Le service et les usagers sont informés que les opérations d’exportation de céréales (arachides) et des huiles végétales (Mayor, Azur, Neïma, Diamaor, Star oil et Pacific oil) produites au Cameroun suspendues à compter de la date de signature de la présente note de service. Les chefs de secteur des douanes », écrit le DG.

En effet, révèle une récente étude du Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), l’approvisionnement des céréales dans les régions septentrionales du Cameroun, par exemple, est fortement perturbé par les exportations en direction des pays voisins tels que le Nigeria et le Tchad. Ainsi, chaque année, révèle l’étude du BMN citée plus haut, environ 70% de la production de riz au Cameroun (80% des espaces aménagés pour cette culture se trouvent dans le Nord et l’Extrême-Nord) est exportée vers le Nigeria.

Pour ce qui est les huiles végétales, les ménagères notent une inflation notoire sur le marché en cette fin d’année. Car un litre d’huile raffinée qui coûtait il y a peu 1150 FCFA affiche actuellement 1600 FCFA. Soit une hausse de 450 FCFA. C’est pour renverser cette tendance que les exportations de ces denrées sont suspendues.

Il faut rappeler que dans un reportage le 23 décembre dernier, France 24 faisait une descente dans les marchés camerounais pour s’enquérir de la situation des prix. Notre confrère a constaté qu’i y a une flambée des produits de premières nécessité, toute chose qui pourrait entrainer le mécontentement des populations avec le temps si rien n’est fait.

LIRE  L’Hôpital Général de Douala doté de 8 nouveaux générateurs de dialyse fonctionnels

Le 24 décembre, le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi a répondu à la chaine française, remettant en cause son élément journalistique qu’il a assimilé à une « instrumentalisation ».

Le porte-parole du gouvernement a, comme son collègue du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana dans une sortie le 22 décembre 2021, rassuré la population de ce que les prix seraient à la portée de tous pendant les fêtes de fin d’année.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment