Accueil » Sports » Le Cameroun et la Serbie se quittent sur un nul fou

Le Cameroun et la Serbie se quittent sur un nul fou

by Theophile
Le Cameroun et la Serbie se quittent sur un nul fou

Le Cameroun, mené 3-1 à un peu moins d’une demi-heure de la fin, s’est maintenu en vie dans ce Mondial-2022 en accrochant la Serbie (3-3) au terme d’un match fou entre deux équipes en ballottage très défavorable au sein du groupe G, lundi à Doha.

Le Cameroun arrache le point du match nul contre la Serbie (3-3) au terme d’un match à rebondissements. C’est les Lions indomptables qui ouvrent le score par le défenseur Jean-Charles Castelletto à la 29e minute. Les Serbes reprennent l’initiative en marquant trois buts. Le clou du spectacle est venu de Vincent Aboubakar. En deux minutes, l’attaquant camerounais marque un but et donne une balle de but au capitaine du jour, Eric-Maxim Choupo Moting.

« On revient au score parce que la Serbie a cru que le match était plié. En plus, le coach serbe a oublié de réajuster sa défense quand le Cameroun est passé à deux attaquants », analyse un entraineur employé par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

Mathématiquement, le Cameroun n’est pas encore éliminé. Les poulains de Rigobert Song affrontent le Brésil vendredi prochain au Lusail Stadium de Doha. Un match couperet que le Cameroun doit absolument remporter pour rester dans la compétition.

« La suite sera compliquée pour le Cameroun. On peut obtenir un match nul contre le Brésil si on a de la chance. Sinon, on va se contenter du point obtenu contre la Serbie. Le Brésil ne se laissera pas battre », poursuit notre source.

Pour le technicien, le Cameroun n’a aucune chance de sortir de cette phase de poule à cause principalement de l’amateurisme du staff technique. « On ne part pas en coupe du monde pour apprendre. Surtout que c’est la 8e participation du Cameroun. Depuis le premier match, ce milieu à trois souffre énormément, on a en plus des problèmes graves dans la reconversion défensive. À chaque fois qu’on perd la balle sur une phase offensive, c’est la panique derrière… », indique notre source, qui doute que le Cameroun puisse rester dans cette compétition avec de telles faiblesses.

LIRE  Comores : le sélectionneur Amir Abdou démissionne !

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment