Accueil » La Russie interdit à ses résidents de transférer des devises à l’étranger

La Russie interdit à ses résidents de transférer des devises à l’étranger

by Theophile
Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a décrété lundi plusieurs mesures pour contrer la chute du rouble, à la suite des sanctions occidentales contre l’invasion de l’Ukraine, dont une interdiction pour les résidents de transférer des devises à l’étranger, a annoncé le Kremlin.

Selon un décret publié sur le site Internet de la kremlinles résidents de la Russie se verront interdire de transférer des devises étrangères à partir de mardi. En plus de cette mesure, les exportateurs russes seront également contraints de convertir 80% de leurs revenus gagnés en devises étrangères en roubles à partir du 1er janvier 2022.

L’annonce de ces mesures coïncide avec une tentative du gouvernement de renforcer les défenses de l’économie russe contre les sanctions annoncées par les pays occidentaux en réaction à l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Les États-Unis, les membres de l’Union européenne et d’autres pays ont annoncé l’exclusion de certaines banques russes du système de paiement bancaire international Swift et de toute transaction avec le Banque centrale de Russie.

Cette dernière mesure vise à neutraliser une partie des gigantesques réserves de change que la Russie a accumulées ces dernières années, principalement grâce à ses revenus issus des activités pétrolières.

La vente de devises étrangères est l’un des principaux outils utilisés par les pays lorsqu’ils veulent soutenir leur monnaie nationale. Pourtant, le rouble s’est effondré lundi face au dollar et face à l’euro à l’ouverture des marchés, touchant des plus bas.

Les sanctions occidentales ont poussé la Banque centrale russe à relever fortement son taux directeur à 10,5 points (20 %) pour limiter l’inflation.

LIRE  Burkina Faso : Après la condamnation de Blaise Compaoré, la veuve de Thomas Sankara réagit

La nécessité urgente pour les écoliers de retourner en classe a été réitérée par l’ancien ministre de l’Éducation, Jaime Saavedra, qui a reconnu que ce sera un processus complexe.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment