Accueil » Cameroun » La revue de presse camerounaise du mardi 23 mai 2023

La revue de presse camerounaise du mardi 23 mai 2023

by Theophile
La revue de presse camerounaise du mardi 23 mai 2023

Très chers abonnés, bonjour et bienvenus à la revue de presse édition du 23 mai 2023. Comme tous les matins, retrouvez ci-dessous, l’essentiel à retenir des informations parues dans les kiosques ce matin au Cameroun.

Contre les discours de haine et de division au Cameroun, le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga Nji annonce des sanctions sans pitiés ! Le quotidien RÉALITÉS PLUS renseigne que des sanctions peuvent arriver à 2 ans de prison ferme et d’une amende de 3 millions de FCFA à payer par toute personne qui propage des discours de haine et de division.

Apologie du tribalisme, de la xénophobie et de la haine. Le gouvernement de la République en guerre contre la montée des discours de haine, entend apporter une réponse vigoureuse et appropriée. Dans un communiqué rendu public hier, le ministre de l’administration territoriale rappelle les dispositions pertinentes de la loi qui seront désormais rigoureusement appliquées face à ces faits d’une extrême gravité, représentant une menace pour le vivre-ensemble et la cohésion sociale, si chers au président de la République Paul Biya. D’après le Tri-hebdomadaire LE SOIR, Paul Atanga Nji vient d’instruire, les autorités administratives, de prendre des mesures conservatoires, pour contrecarrer cette menace sociale.

Tribalisme, discours de haine et xénophobie, NON ! C’est le titre qui barre la une du quotidien national CAMEROON TRIBUNE. Après la conférence de presse du 17 mai dernier, le gouvernement par la voix du ministre de l’administration territoriale est remonté hier au créneau en annonçant la traque des auteurs et supports médiatiques favorisants la propagation des discours de haine. Une menace rampante qui met en péril l’unité nationale, mais qui trouve déjà sur son chemin une riposte conséquente dans la mobilisation des chefs de communauté, leaders religieux, et acteurs de la société civile.

LIRE  FENAC cameroun démonstration: Arts plastiques

Boulevard du 20 mai. Quand Yaoundé respire… Selon le quotidien L’INFO À CHAUD, le nombre de rutilantes carrosses dénombrées au Boulevard du 20 après le défilé fait enfler la polémique dans les chaumières et sur les réseaux sociaux.

Maffia – actifs résiduels – Lazare Atou. Dans l’eau… Assis depuis 2006 sur la gestion des actifs résiduels des liquidations des ex-sociétés d’État, le parangon de l’indocilité, contre vents et marées, s’accroche désespérément à ce patrimoine par la force de ses soutiens tapis dans le sérail. Le monstre, sera-t-il décapité cette fois après sa condamnation par le Conseil de discipline budgétaire et financière du Consupe ? S’interroge le journal LE POINT BIHEBDO.

Cury, les urgences du personnel. Sans salaire ni statut depuis des mois, des employés du Centre des urgences de Yaoundé ont manifesté hier devant cette formation sanitaire, rapporte le quotidien MUTATIONS de Georges Alain Boyomo.

Chers abonnés, c’est ici que prend fin notre revue de la presse de ce matin. Merci de votre fidélité constante. À demain pour une nouvelle édition.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment