Accueil » Sécurité » La déclaration de Maurice Kamto sur l’accident mortel sur la route Bertoua-Ngaoundéré

La déclaration de Maurice Kamto sur l’accident mortel sur la route Bertoua-Ngaoundéré

by Theophile
Maurice Kamto

Le président national du MRC considère le mauvais état de la route comme la cause principale de cet accident.

Le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto a réagi, à travers une déclaration, à l’accident mortel survenu, mardi sur la route entre Bertoua et Ngaoundéré.

« J’ai appris avec une grande tristesse le décès d’une dizaine de passagers suite à un grave accident de la circulation – encore un autre – sur la route Bertoua – NGAOUNDERE le mardi 9 mai 2023. Je voudrais adresser mes condoléances ainsi que celles Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) aux familles des victimes », écrit Maurice Kamto dans une déclaration dont voici l’intégralité.

L’homme politique fait état de sa « grande tristesse » après la mort d’une dizaine de personnes. En fait, l’accident a fait, selon le dernier bilan, 15 morts et plusieurs blessés.

Déclaration sur l’accident meurtrier survenu sur l’axe Bertoua – Ngaoundere

« J’ai appris avec une grande tristesse le décès d’une dizaine de passagers à la suite d’un grave accident de la circulation – un de plus – survenu sur l’axe Bertoua- Ngaoundéré, le mardi 9 mai 2023. J’adresse aux familles éprouvées mes condoléances attristées et celles du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Aux nombreux blessés, graves et légers, je formule mes vœux de prompt rétablissement.

En attendant que toute la lumière soit faite sur les circonstances réelles de ce nouveau drame de la circulation survenu dans notre pays, le Gouvernement se trompe en se défaussant systématiquement sur les conducteurs et les agences de voyages. Certes les uns et les autres y ont certainement leur part de responsabilité ; mais l’état de nos routes est un des principaux facteurs explicatifs de ces nombreux accidents qui endeuillent les familles camerounaises. Le pays en est réduit à compter les morts et à rêver d’un réseau ferroviaire développé et moderne, ainsi que des autoroutes aux standards internationaux et aux normes de limitation et de contrôle de la vitesse connues et effectivement mises en application », peut-on lire dans la déclaration de Maurice Kamto.

LIRE  The CEO of Express Exchange is the new mayor of the Municipality of Bamendjou

En rappel, le ministre des Transports Ernest Massena Ngallé Bibehe a affirmé qu’une enquête est ouverte « afin d’établir les circonstances et de dégager les responsabilités ».

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment