Accueil » La Confédération africaine de football inquiète pour l’organisation de la CAN au Cameroun

La Confédération africaine de football inquiète pour l’organisation de la CAN au Cameroun

by Theophile
Stade d’Olembé

La Confédération africaine de football a exprimé, ce mercredi, de “sérieuses inquiétudes” concernant l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, sans pour autant remettre en question la tenue de l’évènement

A une cinquantaine de jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN » de football prévue en janvier-février prochain au Cameroun, la Confédération Africaine de Football (CAF) accentue la pression sur le pays organisateur. Dans une correspondance de Veron Mosengo Omba, Secrétaire général de la CAF, au ministre des Sports et de l’Education physique et non moins président du Comité local d’organisation Narcisse Mouelle Kombi, l’instance faitière du football africain égrène un chapelet d’imperfections et d’incohérences qui ne sont pas de nature à rassurer sur le niveau des préparatifs du Cameroun.

A commencer par le Stade d’Olembé en chantier, installation retenue pour abriter le match d’ouverture du tournoi. « L’état d’avancement des extérieurs du stade d’Olembé, dont la livraison est promise pour le 30 novembre 2021, semble sans progrès depuis ma dernière visite datant du 22 octobre », déplore le secrétaire général de la CAF, en illustration ses propos avec des images datant du 16 novembre 2021. Et d’ajouter : « S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 Novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun ». Il dénonce également l’état de la pelouse de certains terrains d’entrainement, en l’occurrence celui de Bangou, dans la région de l’Ouest, impraticable selon lui.

LIRE  France - Lyon :Karl Toko Ekambi testé positif au coronavirus

Aussi se plaint-il du laxisme de la partie camerounaise, quant à l’élaboration d’un protocole Covid-19, visant à préserver les acteurs de la propagation du virus durant le tournoi ; mais aussi de la question d’audit des stades : « aucune des recommandations émises par l’équipe d’experts de la CAF lors de sa tournée du 3 au 15 octobre 2021 pour des travaux d’aménagement n’a été prise en compte selon nos informations », renchérit Veron Mosengo Omba. La problématique du recrutement, des volontaires, de l’utilisation des visuels de la compétition sans autorisation, des procédures douanières pour faciliter l’entrée des équipements au Cameroun ne sont pas en reste. Il a en outre formulé des recommandations au Comité local d’organisation, à respecter obligatoirement dans les brefs délais.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment