Accueil » La Camerounaise Ernis remporte le prix littéraire «Voix d’Afriques» 2022

La Camerounaise Ernis remporte le prix littéraire «Voix d’Afriques» 2022

by Theophile
Clémence Lontsi

Ernis, de son vrai nom Clémence Lontsi, raconte le retour d’une jeune femme de Douala, au Cameroun, dans le village de son enfance. “Rien ne l’avait préparée à ce retour, au réveil des visions, aux paroles des aînés”, a indiqué le jury dans un communiqué.

La Camerounaise Ernis a remporté, ce mercredi, la troisième édition du prix littéraire « Voix d’Afrique » avec son premier roman « Comme une reine », disponible depuis ce jour en librairie.

Écrivaine (poétesse et dramaturge) et slameuse, Ernis (Clémence Lontsi à l’état civil) n’en est pas à sa première récompense. En 2017, elle a remporté le concours littéraire national jeunes auteurs, organisé par le ministère des Arts et de la Culture (Minac. Ce concours a été créé afin d’inciter et de favoriser la création chez les jeunes et à renforcer la production nationale en qualité et en quantité. Elle est déjà l’auteure de « L’héritage des autres », une pièce de théâtre publiée l’année dernière.

Écrivaine (poétesse et dramaturge) et slameuse, Ernis (Clémence Lontsi à l’état civil) n’en est pas à sa première récompense. En 2017, elle a remporté le concours littéraire national jeunes auteurs, organisé par le ministère des Arts et de la Culture (Minac. Ce concours a été créé afin d’inciter et de favoriser la création chez les jeunes et à renforcer la production nationale en qualité et en quantité. Elle est déjà l’auteure de « L’héritage des autres », une pièce de théâtre publiée l’année dernière.

Ce prix, organisé par RFI (Radio France Internationale) et la Cité internationale des arts, basée à Paris, offre à un auteur africain de moins de 30 ans la possibilité d’être publié par la maison d’édition française JC Lattès.« Un prix pour soutenir et mettre en lumière les nouvelles voix littéraires africaines, des romans reflétant la situation d’un pays, une actualité politique, économique ou sociale ou des textes plus intimistes », explique la maison d’édition française appartenant au groupe Hachette Livre.

LIRE  Guerre en Ukraine : la Russie bloque sur son territoire le site internet de la radio française RFI

C’est la troisième édition de ce prix, qui a attiré cette année 323 participants.Il avait couronné en 2020 l’Ivoirien Yaya Diomandé et en 2021 le Congolais Fann Attiki.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment