Accueil » L′armée allemande retire ses formateurs du Mali

L′armée allemande retire ses formateurs du Mali

by Theophile
ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht

L’Allemagne va cesser de former des soldats maliens dans le cadre de la mission de l’Union européenne au Mali (EUTM) mais elle reste disposée à contribuer à la mission de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) si les conditions sont réunies, a déclaré mercredi la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht

La France et ses alliés combattant les militants islamistes au Mali plus tôt cette année ont déclaré qu’ils retireraient leurs troupes après près d’une décennie. La sortie a soulevé des questions sur l’avenir de la mission de maintien de la paix des Nations Unies (MINUSMA), forte de 14 000 hommes, et des missions EUTM et EUCAP de l’Union européenne.

Sous l’actuel gouvernement malien de transition, il y avait un danger que les soldats maliens formés par l’Allemagne puissent combattre aux côtés des troupes russes et « commettre de cruelles violations des droits de l’homme », a déclaré Lambrecht après une réunion du cabinet à Meseberg, une ville au nord de Berlin. « Nous ne pouvons plus soutenir un tel système », a déclaré le ministre de la Défense. « C’est pourquoi nous allons arrêter notre (participation à) la mission de formation EUTM. »

La décision intervient un mois après que Human Rights Watch (HRW) a accusé les troupes maliennes et soupçonné des combattants russes d’avoir exécuté environ 300 civils dans une ville du centre du Mali, et plus de deux mois après l’invasion russe de l’Ukraine.

L’armée de ce pays d’Afrique de l’Ouest a démenti les allégations de HRW. Le Mali et la Russie ont précédemment déclaré que les Russes dans le pays étaient des entraîneurs aidant les troupes locales avec du matériel acheté à la Russie. L’Allemagne était disposée à poursuivre sa participation à la mission de maintien de la paix de la MINUSMA si l’ONU s’assurait que les lacunes créées par le retrait français soient comblées pour assurer la sécurité des soldats allemands, a déclaré Lambrecht.

LIRE  Fait divers :Une quarantaine de morts dans un accident sur la route Bafoussam – Yaoundé.

« J’attends de l’ONU qu’elle crée les conditions pour que nous poursuivions notre implication dans la MINUSMA. Nous sommes prêts à poursuivre le mandat », a déclaré Lambrecht.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment