Accueil » Politique » Jean-Pierre Bekolo : « être loyal à Maurice Kamto est un péché »

Jean-Pierre Bekolo : « être loyal à Maurice Kamto est un péché »

by Theophile
Jean Pierre Bekolo
Jean Pierre Bekolo
Jean Pierre Bekolo

Selon le cinéaste camerounais, la loyauté est devenue une qualité rare et mal perçue dans le paysage politique camerounais. Dans une publication sur sa page Facebook, l’auteur-réalisateur apporte son soutien au leader du MRC concernant la gestion de Survie Cameroon.

L’auteur-réalisateur, dans une publication sur sa page Facebook, dénonce l’absence de loyauté à l’égard de Maurice Kamto : « Tous ceux qui sont loyaux croulent sous les critiques de leur entourage. “Tu fais quoi avec lui?”, “Il vous trompe”… Quand tu cesses d’être loyal, les camerounais disent “tu as enfin compris”. En politique, si on prend le cas du MRC, être loyal à Maurice Kamto est un péché. Tout comme Messanga Nyamding au RDPC, sa loyauté au président Paul Biya est perçue comme une faiblesse. Ou dans le cas du parti Univers où l’absence de loyauté de Cabral à Nkou Mvondo a été applaudie », écrit le cinéaste camerounais.

Ci dessous, l’intégralité de son opinion parvenue à notre rédaction ce 14 mai 2021 à lire dans la suite de cet article.

On définit la loyauté comme une qualité, une qualité morale. La loyauté est le dévouement envers ses engagements. Donc fidélité et rectitude dans les relations sociales, elle a aussi un lien avec la fiabilité et la crédibilité. Au Cameroun, la loyauté n’est pas perçue comme une qualité mais plutôt comme un défaut.

Tous ceux qui sont loyaux croulent sous les critiques de leur entourage. « Tu fais quoi avec lui ? », « Il vous trompe ». Quand tu cesses d’être loyal, les camerounais disent « tu as enfin compris ». En politique, si on prend le cas du MRC, être loyal à Maurice Kamto est un péché. Tout comme Messanga Nyamding au RDPC, sa loyauté au president Paul Biya est perçue comme une faiblesse. Ou dans le cas du parti Univers où l’absence de loyauté de Cabral à Nkou Mvondo a été applaudi.

Si la loyauté exclut donc la tromperie et le mensonge, cela veut dire que nous vivons dans une société qui n’a aucun problème avec la tromperie et le mensonge. Bâtir une société sans loyauté, c’est comme construire un mur où les briques sont en éponge. Celui que vous encouragez à ne pas être loyal à l’autre aujourd’hui, ne vous sera pas non plus loyal demain. Nous devons trouver d’autres moyens pour combattre nos adversaires politiques et autres, car en faisant de la loyauté un péché, il nous sera impossible de bâtir une société digne de ce nom.

LIRE  LE JOURNAL 19H50 du Dimanche 21/02/2021 - Canal 2 international

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment