Accueil » Recrutement » Jacques Fame Ndongo relève Messanga Nyamding Pascal Charlemagne de ses fonctions à l’IRIC

Jacques Fame Ndongo relève Messanga Nyamding Pascal Charlemagne de ses fonctions à l’IRIC

by Theophile
Pascal Charlemagne Messanga Nyamding

Le politologue a été limogé de son poste de Chef de Département de l’Intégration et de la Coopération pour le Développement à l’Institut des Relations Internationale du Cameroun (IRIC).

C’est en début de soirée de ce vendredi 19 mars 2021 que, Jacques Fame Ndongo, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur, a signé un arrêté portant nomination d’un nouveau responsable à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric).

La nouvelle recrue s’appelle Mandjem Yves Paul, Maitre de conférences. Ce dernier, qui est un habitué des salles de cours à l’Institut des relations internationales du Cameroun, remplace le très célèbre Professeur Pascal Charlemagne Messanga Nyamding.

« Monsieur Mandjem Yves Paul, Maître de conférence, matricule 680 535-0, précédemment en service à l’Institut des Relations internationale du Cameroun est, à compter de la date de signature du présent arrêté, nommé chef de Département de l’Intégration et de la Coopération pour le Développement dans le même établissement, en remplacement de monsieur Nyamding Messanga Pascal Charlemagne », peut-on lire dans la note de Jacques Fame Ndongo.

L’arrêté du ministre ne précise ni le motif, ni le point de chute de l’enseignant. Toutefois, les rumeurs autour de cette actualité établissent un lien étroit entre les différentes sorties médiatiques du Biyaiste, qui sont de plus en plus peu favorable au régime en place et la décision de Jacques Fame Ndongo.  

Décidément, Messanga Nyamding voit le ciel lui tombé sur la tête. Il venait à peine d’être convoqué au SED, où il a subi un interrogatoire musclé pendant près de 8 heures de temps. Voila qu’il est relevé de ses fonctions à L’IRIC par la suite. Mais, il reste difficile d’établir un lien entre les deux événements.

LIRE  CAN 2021: Luc Messi Atangana announces the intensification of the hunt for madmen

Joint au téléphone par nos confrères de la télévision panafricaine CTV Afrique, l’universitaire a collé son premier commentaire après la nouvelle de limogeage. « On ne peut pas être content quand on perd un poste mais je ne suis pas en colère. Toutefois il y a un rouleau compresseur qui déferle sur moi. J’ai été brutalement limogé. J’appelle ça un limogeage. Mais c’est normal dans l’administration d’être remplacé. surtout que celui qui me remplace est compétent », a déclaré le membre titulaire du comité central du RDPC, le parti présidentiel.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment