Accueil » Inondations en Afrique du Sud : le bilan s’alourdit à près de 400 morts

Inondations en Afrique du Sud : le bilan s’alourdit à près de 400 morts

by Theophile
Inondations en Afrique du Sud

Un précédent bilan avait fait état mercredi de 306 morts, avant que les recherches ne se poursuivent. Les autorités ont évoqué «une des pires tempêtes de l’histoire du pays».

Le nouveau bilan établi, vendredi 15 avril 2022, par les autorités sud-africaines dénombre plus de 41 000 personnes sinistrées. « Un total de 40.723 personnes ont été touchées. Malheureusement, le nombre de décès continue d’augmenter, le dernier bilan enregistré faisant état de 395 morts », indique une note officielle.

Sur le terrain, les secouristes continuent leurs opérations de recherches de victimes de ce que beaucoup qualifient comme la plus grande catastrophe naturelle en Afrique du Sud.

En déplacement dans le Mpumalanga (Nord-Est) à l’occasion des fêtes de Pâques, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa a qualifié le drame de catastrophe « jamais vue auparavant dans le pays ».

L’État a décrété l’état de catastrophe naturelle.

Hébergements d’urgence

Des milliers de personnes se sont retrouvées sans toit, une vingtaine d’hébergements d’urgence ont été ouverts. Certains dorment depuis plusieurs jours sur des chaises ou des bouts de carton posés à même le sol. Dans certaines zones, l’eau et l’électricité sont coupées depuis lundi. Des personnes désespérées ont été vues puisant de l’eau à même des canalisations éventrées. L’état de catastrophe a été déclaré.

La veille, des manifestations sporadiques ont éclaté pour réclamer de l’aide. La ville de Durban a appelé «à la patience», les opérations de secours étant ralenties «en raison de l’étendue des dégâts sur les routes». Les autorités locales ont lancé un appel aux dons de nourriture, bouteilles d’eau et couvertures. Des pillages ont été signalés.

LIRE  Afrique: Libération de 32 autres étudiants enlevés au Nigeria

La région avait déjà connu des destructions massives en juillet lors d’une vague inédite d’émeutes et de pillages. L’Afrique australe est régulièrement en proie à des tempêtes meurtrières pendant la saison cyclonique de novembre à avril. Mais l’Afrique du Sud est généralement épargnée par ces événements climatiques extrêmes qui se forment au-dessus de l’océan Indien.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment