Accueil » Culture » Humour : deux Camerounais nommés pour la 8e édition du prix RFI Talents du rire

Humour : deux Camerounais nommés pour la 8e édition du prix RFI Talents du rire

by Theophile
Stephan Dipita

Ils sont dix nommés sur la dernière ligne de la 8e édition du prix RFI Talents du rire. À la fin, il n’en restera qu’un seul. Les délibérations pour désigner le nom du vainqueur de cette année ont déjà commencé. Stephan Dipita (photo), un des deux humoristes camerounais nommés cette année croise les doigts. « Je veux aller jusqu’au bout de l’aventure en ramenant la coupe à la maison ».

Stephan Dipita était déjà parmi les dix nommés de la précédente édition. Mais malheureusement pour lui, c’est le Gabonais Manitou qui avait remporté la mise. « J’espère que cette année sera la bonne », déclare Stephan Dipita.

Il ne doute pas qu’il a des atouts à faire valoir pour retenir l’attention du public. À commencer par son parcours loin d’être négligeable. C’est par le théâtre qu’il commence en 2012, quand il entre à l’université. En 2017, il abandonne les planches pour l’humour avec son one-man-show « Mon ami virtuel ».

Il peaufine ensuite sa technique aux côtés des humoristes comme Valery Ndongo. Il est de l’aventure de l’African stand-up. Il fait deux apparitions au Parlement du rire entre 2021 et 2022. Il joue aussi son deuxième one-man-show dans la même période. Actuellement, il achève d’écrire son troisième one-man-show et il prépare le lancement d’un festival d’humour baptisé Guili Guili.

L’autre Camerounais nommé pour la 8e édition du prix RFI Talents du rire est Daniel Ndato. Cet humoriste opère un retour dans l’actualité de l’humour après un break. Un de ses proches indique qu’il a quitté la scène depuis 2018. « Mon enfance », l’un des derniers one-man-shows de Daniel Ndato remonte en 2017.

LIRE  Guerre en Ukraine : la Russie bloque sur son territoire le site internet de la radio française RFI

Cet humoriste a la particularité d’avoir exploré un créneau en friche qu’il a lui-même baptisé le « rire gospel ». Sur scène, il moque les mauvaises pratiques et les mauvais exemples de la pratique religieuse dans les chapelles chrétiennes. En 2014, il se fait remarquer au Palais des sports en singeant les femmes qui fréquentent l’église à l’attente d’un mari.

Stephan Dipita et Daniel Ndato sont en compétition avec les Ivoiriens Yodah Lebon, Prissk et Stoni, les Gabonais Bregeand et Jaquou le Bantu, les Congolais Christophe Mbanz, Juste Parfait et le Malgache Sombiniaina.

SBBC

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment