Accueil » Hervé Emmanuel Nkom : « Un député a le droit d’avoir des entreprises mais il y a des limites »

Hervé Emmanuel Nkom : « Un député a le droit d’avoir des entreprises mais il y a des limites »

by Theophile
Hervé Emmanuel Nkom

Selon le militant du RDPC, cette affaire vient soulever le problème de conflit d’intérêt.

L’enquête diffusée par France 24 sur la boisson éclaircissante que Nourane Foster commercialise continue de susciter un tollé. Hier jeudi sur les antennes d’ABK Radio, Hervé Emmanuel Nkom a commenté cette actualité.

« Nourane Foster est naïve et cette affaire vient soulever le problème de conflit d’intérêt ! Un député a le droit d’avoir des entreprises mais il y a des limites quand celles-ci tombent sous le coup de la loi et surtout quand ça peut porter atteinte à la santé publique. », a déclaré le militant du RDPC.

Il faut dire qu’après le tollé qu’a provoqué Nourishka du député Nourane Foster, le ministre de la Santé Malachie Manaouda a décidé de suspendre la vente des compléments alimentaires et boissons diététiques des entreprises Carimo, Mira Cosmetics, Sisi Secret et Vitashop.

Dans les correspondances adressées aux promotrices de ces entreprises, il leur rappelle que «l’importation, la vente ou le débitage à titre gratuit ou onéreux des compléments alimentaires en République du Cameroun sont subordonnés à une autorisation préalable du ministère de la Santé publique» conformément à l’arrêté N°2001.MINSANTE du 22 novembre 2007 portant règlementation de la production et de la distribution des compléments alimentaires au Cameroun. Aussi je vous demande de suspendre toutes activités de commercialisation de tels produits sans une autorisation préalable de mon département ministériel… ».

Actu Cameroun

LIRE  L’écrivain Gaston Kelman charge le politologue Achille Mbembe et l’homme politique Maurice Kamto

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment