Accueil » Éducation » Handicap : le Cameroun lance une campagne de sensibilisation pour une école inclusive

Handicap : le Cameroun lance une campagne de sensibilisation pour une école inclusive

by Theophile
Handicap : le Cameroun lance une campagne de sensibilisation pour une école inclusive

Le ministère des Affaires sociales (Minac) a lancé, jeudi 4 mai à Yaoundé, une campagne nationale de sensibilisation afin de mobiliser le public sur ce problème majeur

9 enfants handicapés sur 10 ont des difficultés d’accès à l’éducation au Cameroun, selon les données officielles. Afin de mobiliser le public sur ce problème majeur, le ministère des Affaires sociales (Minac) a lancé, jeudi dernier à Yaoundé, une campagne nationale de sensibilisation afin de leur ouvrir les portes de l’école.

Le thème de cette année, « De la politique à la pratique : éducation inclusive pour les enfants handicapés au Cameroun », est un appel à une prise de conscience de tous les acteurs, y compris les parents, a déclaré la ministre Pauline Irène Nguéné.« Il nous revient donc, au cours des prochaines années, de mettre en place des stratégies devant permettre une transformation profonde de notre système éducatif. Cette campagne intensive, qui va se dérouler tout au long de l’année, vise également à accroître le taux de scolarisation des enfants handicapés en créant une société où chaque enfant handicapé a accès à une éducation de qualité », a-t-elle dit. Tous les enfants, y compris ceux vivant avec un handicap, ont droit à une éducation de qualité. Le fait de ne pas aller à l’école renforce leur niveau de pauvreté et les rend plus exposés à l’exclusion sociale, aux violences et aux discriminations, alertent les associations.

Or, seulement 10 % d’enfants handicapés ont accès à l’école au Cameroun. Plusieurs facteurs expliquent cette situation : l’ignorance des parents qui préfèrent souvent les garder à la maison, des infrastructures et des programmes scolaires inadaptés, un environnement non inclusif, etc. La loi N°2010/002 du 13 avril 2010 portant protection et promotion des personnes handicapées et son décret d’application prescrivent notamment à l’État de prendre des mesures spécifiques pour garantir l’accès des personnes handicapées à une éducation inclusive. Par ailleurs, la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée par le Cameroun le 28 décembre 2021, invite également l’État à veiller à ce que les enfants handicapés ne soient pas exclus, sur le fondement de leur handicap, de l’enseignement primaire gratuit et obligatoire ou de l’enseignement secondaire.

LIRE  Football: L’international camerounais Christian Bassogog quitte Henan Jianye (Chine)

« Sur la base de cet arsenal juridique, l’action du gouvernement, à travers le Minas et les ministères en charge de l’éducation, vise à faciliter l’accès des personnes handicapées à l’éducation. Nous avons à peu près 70 écoles inclusives au Cameroun. C’est pour cela que je lance un appel à tous les parents, à la communauté entière, de faire sortir les enfants handicapés des maisons pour les envoyer à l’école. Ceci pour permettre de traduire concrètement en actes, la politique prônée par le chef de l’État et la politique de la lutte contre les exclusions sociales », affirme Pauline Irène Nguéné.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment