Accueil » Explosions à Bata: Le Président de la Guinée Equatoriale envoie ses remerciements au Président Paul Biya

Explosions à Bata: Le Président de la Guinée Equatoriale envoie ses remerciements au Président Paul Biya

by Theophile
Obiang Nguema et Paul Biya

La délégation camerounaise qui a été dépêchée par le numéro un camerounais est arrivée en Guinée Équatoriale ce mardi 16 mars 2021. 

«Le Président Téodoro Obiang Nguema Mbasogo nous a chargés de transmettre ses remerciements à son frère, le Président Biya qui lui avait déjà adressé un message de condoléances et de réconfort. Le Président Obiang apprécie à sa juste valeur ce nouvel acte d’amitié et de fraternité de son frère à l’endroit du peuple équato-guinéen», a déclaré le ministre de la Défense au micro de la CRTV, le média d’Etat.

Joseph Beti Assomo s’exprimait ainsi à la sortie de l’audience à lui accordée mardi par le numéro 1 équato-guinéen. Le ministre de la Défense était en compagnie de Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration Territoriale.

Joseph Beti Assomo, le ministre de la Défense était en compagnie de Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration Territoriale. Ce sont les deux membres du gouvernement de la force de l’expérience (Paul Biya) qui conduisaient la mission d’assistance humanitaire dépêchée par le président de la République. Ceci après la série d’explosions qui s’est produite le 7 mars dans une caserne militaire située à Bata, deuxième ville de Guinée Equatoriale. On dénombre au moins 100 morts et quelques 600 blessés.

«…. ladite mission humanitaire, composée d’une soixantaine de personnels de la santé militaire, du corps national des sapeurs-pompiers et du génie militaire, est porteuse d’une importante cargaison de médicaments, de denrées alimentaires et de fournitures diverses», pouvait-on lire dans un communiqué signé par Ferdinand Ngoh Ngoh le ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence.

LIRE  Report de la CAN-2021 : la Fifa met la pression à la CAF

Rappelons que le 7 mars 2021, une série d’explosions s’est produite dans le camp militaire de Nkoa Ntoma, situé à Bata dans la capitale économique équato-guinéenne. Le camp en question abrite les forces spéciales ainsi que des hommes de la gendarmerie. Le bilan officiel fait état d’au moins 98 morts et de nombreux dégâts matériels importants.  A la suite de cette catastrophe, le chef de l’État équato-guinéen a ordonné une enquête et lancé  un appel à la communauté internationale à soutenir son pays.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment