Accueil » Éric Niat (nouveau maire de la Commune de Bangangté): «Je vais m’enquérir des dossiers brûlants et avec mes conseillers nous allons travailler dessus»

Éric Niat (nouveau maire de la Commune de Bangangté): «Je vais m’enquérir des dossiers brûlants et avec mes conseillers nous allons travailler dessus»

by Theophile
Eric Niat et son père Marcel Niat

Elu le 19 mai 2021, c’est ce 3 juin que le fils du président du Sénat a prêté serment au Tribunal de Première instance de la ville de Bagangté, chef-lieu du département du Ndé dans l’Ouest Cameroun.

C’est au Tribunal de Première instance de Bagangté qu’il a prêté serment. Dans son journal de 6h du 4 juin 2021, la CRTV Radio, la chaîne publique a diffusé les propos du nouveau maire de Bangangté, fraichement installé dans ses nouvelles fonctions.

«Je prends fonction, j’aurai le temps assez rapidement de m’enquérir des dossiers brûlants, ce qui ne va pas, et avec mes conseillers, nous allons travailler dessus pour voir comment les faire avancer», a déclaré Éric Aimé Niat.

Le fils de Marcel Niat Njifenji, président du Sénat et 2ème personnalité du pays, s’exprimait ainsi au terme de la cérémonie de son investiture comme maire de la commune de Bangangté, chef-lieu du département du Ndé, région de l’Ouest. Une cérémonie qui a connu la présence de son père, récemment revenu d’une évacuation sanitaire en Europe.

Le membre du RDPC, parti au pouvoir, avait été élu le mercredi 19 mai 2021 à 20h50 avec 21 voix contre 18 bulletins nuls après une session du conseil municipal. Pourtant les 40 conseillers municipaux de la commune n’ont pas hésité à manifester leur défiance vis-à-vis de cette ligne.

Le diplômé de sciences politiques à l’université du Massachusetts aux États-Unis est conscient que la tâche ne sera pas facile, au regard des circonstances qui ont entouré son élection. Parmi les dossiers importants qui attendent le nouveau magistrat municipal, l’exécution du budget d’investissement public pour l’année en cours. Ce BIP affiche un taux de réalisation de 22% à six mois de la fin de l’exerce budgétaire.

LIRE  RDPC: Le Temps de la Colère à la Base (Jt, 27/09/2021)

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment