Accueil » Opinion » Décès du ministre Dodo Ndoke-Cabral Libii : «le silence gouvernemental et judiciaire sur le décès du Ministre DODO NDOCKE est retentissant»

Décès du ministre Dodo Ndoke-Cabral Libii : «le silence gouvernemental et judiciaire sur le décès du Ministre DODO NDOCKE est retentissant»

by Theophile
Gabriel Dodo Ndoké

Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt) Gabriel Dodo Ndoke est décédé le 21 janvier à l’hôpital de la Caisse à Yaoundé à la suite d’un malaise. La famille du membre du gouvernement aurait évoqué la thèse d’un empoisonnement. La dépouille du ministre aurait donc été scellée.

Alors que l’enquête sur de l’assassinat de Martinez Zogo suit son cours, le député et président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale Cabral Libii cherche à connaître les raisons du silence du gouvernement sur la mort du ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique Gabriel Dodo Ndocke. Plus de deux semaines après l’annonce de la mort du Minmidt sous fond de soupçons d’empoisonnement, le député Cabral Libii réclame que lumière soit faite. « Le silence gouvernemental et judiciaire sur le décès du Ministre DODO NDOCKE est retentissant. En ce moment où nous demandons justice pour Martinez Zogo, il faut des clarifications sur les circonstances de sa mort. Y a-t-il enquête en cours ? Si non pourquoi le silence ? », s’interroge l’élu ce lundi.

« Le silence gouvernemental et judiciaire sur le décès du Ministre DODO NDOCKE est retentissant. En ce moment où nous demandons justice pour Martinez Zogo, il faut des clarifications sur les circonstances de sa mort. Y a-t-il enquête en cours? Si non pourquoi le silence?« 

Soulignons que si le député Cabral Libii demande si une enquête a été ouverte pour élucider le décès du ministre Dodo Ndocke, c’est parce qu’il y a eu la thèse d’un empoisonnement qui a surgi après ce triste événement. Depuis plus de communication à ce propos. Toutefois on sait que le membre du gouvernement décédé à l’âge de 51 ans est passé de vie à trépas à l’hôpital de la caisse à Yaoundé.

LIRE  Djamel Belmadi: «Le Cameroun est un grand pays africain mais on a aussi l'envie d’aller en Coupe du monde»

Dodo Ndoke, assurait le poste de ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique depuis le 4 janvier 2019. Avant sa nomination au gouvernement, le natif du département de la Kadey (région de l’Est) était inspecteur des impôts, et sous-directeur du budget, du matériel et de la maintenance au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra).

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment