Accueil » Crise Anglophone: Un chef de quartier à Buea,assassiné en captivité

Crise Anglophone: Un chef de quartier à Buea,assassiné en captivité

by Theophile

Le Chef du quartier « Mile 14 » à Buea est mort en captivité samedi 12 décembre 2020.

Atmosphère tendue ce dimanche 13 décembre 2020 devant l’hôpital régional de Buea où a été conduite, la dépouille de M. Dibanda, chef du quartier Mile 14 à Buea.

Il avait été enlevé par des hommes armés au même moment que les chefs des quartiers voisins, Mile 15 et Mile 16, dans la Région du Sud-Ouest.

« Des sécessionnistes ont attaqué ce weekend la ville de Buea (chef-lieu du Sud-ouest) et ont par la suite enlevé les chefs traditionnels de Mile 14, Mile 15 et Mile 16 », a indiqué à Anadolu le gouverneur du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai.

« Nous avons appris que les chefs de Mile 14 et Mile 15 sont morts en détention alors que celui de Mile 16 serait encore en vie. Mais dimanche, nous n’avons reçu que le cadavre du chef de Mile 14 qui est mort entre les mains de ses ravisseurs », a-t-il précisé.

La plus grande confusion règne sur la situation réelle des deux autres otages. Du côté du Nord-Ouest, toujours pendant le week-end, des hommes armés ont aussi kidnappé, Sa Majesté Nelson Sheteh, le Fon de Babanki, un village dans le département du Mezam.

La situation des autorités traditionnelles et des chefs de quartiers des régions du NOSO est précaire depuis le déclenchement de la crise anglophone en 2016. Ils sont pour beaucoup assassinés par des groupes armés du mouvement indépendantiste qui leur reprochent de collaborer avec les autorités camerounaises. Au plus fort des combats entre les forces de défense et les milices séparatistes, plusieurs chefs supérieurs de ces deux régions ont dû se réfugier à Yaoundé.

LIRE  L’Université Catholique d’Afrique Centrale annule une conférence de Nathalie Koah

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment