Accueil » Crise anglophone : Les États-Unis ne délivreront plus de visas aux personnes responsables des violences au Nord-Ouest et au Sud-Ouest

Crise anglophone : Les États-Unis ne délivreront plus de visas aux personnes responsables des violences au Nord-Ouest et au Sud-Ouest

by Theophile
Antony Blinken

Les États-Unis imposent désormais des restrictions de visa pour les personnes qui compromettent la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun.

Les États-Unis, sous le règne du nouveau président Joe Biden, ont adopté une position sans équivoque au sujet de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. La décision a été prise lors d’un point de presse auquel assistait le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken dans la soirée du 7 juin 2021.

Cette sortie d’une rare fermeté, fait allusion à des sanctions ciblées contre des personnes pas encore nommément citées, mais dont les profils sont déjà sculptés par les États-Unis.

Le haut fonctionnaire américain réitère que son pays est engagé aux côtés du Cameroun pour venir à bout de cette crise qui dure depuis cinq ans. « Les États-Unis se sont engagés à mettre fin à la violence persistante au Cameroun et à soutenir le peuple camerounais. A partir d’aujourd’hui, nous imposons des restrictions de visa à ceux qui sont impliqués dans la sape de la paix dans les régions anglophones du Cameroun », a-t-il écrit sur son compte twitter.

Je mets en place une politique imposant des restrictions de visa aux personnes soupçonnées d’être responsables ou complices de l’entrave à la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Cette décision reflète notre engagement à faire avancer un dialogue pour résoudre pacifiquement la crise anglophone et soutenir le respect des droits humains”, a déclaré le haut fonctionnaire américain. 

En clair, des personnes qui seront identifiées par l’Etat le plus puissant au monde comme responsables du pourrissement de la situation sociopolitique dans les régions anglophones, aussi bien du côté de la République que dans le camp de ceux se revendiquant de la sécession, seront blacklistés et ne pourront pas voyager en Amérique

LIRE  Coronavirus : FABRICE ONDOA, Le gardien d’Ostende licencié pour avoir organisé une fête clandestine

INTÉGRALITÉ DE LA DÉCLARATION DE PRESSSE DE ANTONY BLINKEN :

Annonce de restrictions de visa pour les personnes qui compromettent la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun

Les États-Unis sont profondément préoccupés par la poursuite des violences dans les régions anglophones du Cameroun. Nous continuons d’appeler le gouvernement camerounais et les groupes armés séparatistes à mettre fin à la violence et à engager un dialogue sans conditions préalables pour résoudre pacifiquement la crise. Il est important que les enfants puissent aller à l’école et que l’aide humanitaire puisse être fournie. Nous exhortons toutes les parties prenantes concernées au Cameroun et dans la diaspora à s’engager de manière constructive et à rechercher une résolution pacifique de la crise.

Nous condamnons ceux qui sapent la paix en se livrant ou en incitant à la violence, aux violations et abus des droits humains et aux menaces contre les défenseurs de la paix ou les travailleurs humanitaires.

Je mets en place une politique imposant des restrictions de visa aux personnes soupçonnées d’être responsables ou complices de l’entrave à la résolution pacifique de la crise dans les régions anglophones du Cameroun. Cette décision reflète notre engagement à faire avancer un dialogue pour résoudre pacifiquement la crise anglophone et soutenir le respect des droits humains. Les États-Unis soutiennent fermement le peuple camerounais et nous restons déterminés à travailler ensemble pour faire progresser la démocratie et la prospérité mutuelle pour nos deux pays.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment