Accueil » Economie » Conquête de l’espace : En visite à Washington, Paul Biya ouvre la porte à une coopération avec la NASA

Conquête de l’espace : En visite à Washington, Paul Biya ouvre la porte à une coopération avec la NASA

by Theophile
Paul Biya

L’État du Cameroun et la NASA (National Aeronautics and Space Administration) pourrait bientôt sceller une coopération dans le cadre de la conquête spatiale.

Pour Paul Biya , la coopération avec les États-Unis dans le domaine spatial est un impératif crucial pour le Cameroun. Le président camerounais l’a affirmé cette semaine à Washington alors qu’il prenait part au premier forum spatial entre les États-Unis et l’Afrique, qui se tenait en marge d’un sommet qui réunit les dirigeants américains et ceux du continent.

« Conquérir l’espace me semble être à la fois une opportunité et un impératif. Dans cette dynamique, la coopération avec les pays partenaires, qui ont une avance certaine dans ce domaine, est primordiale. (…) Mon pays pense que l’espace extra-atmosphérique devrait être mis au service d’objectifs nobles, au bénéfice de tous. Le Cameroun est ainsi favorable à son utilisation à des fins pacifiques », a déclaré le président Paul Biya.

Paul Biya est en tout cas convaincu que le temps est venu pour son pays de lancer un satellite dans l’espace pour aider à trouver des réponses pérennes aux crises climatiques, au désordre urbain… et même à la lutte contre le terrorisme. Yaoundé fonde beaucoup d’espoir sur un possible partenariat avec la NASA. Pour les autorités camerounaises, il est important de procéder à un transfert de technologie qui va aider le projet spatial national à décoller définitivement.

Pour les États-Unis, la possibilité de faire signer par d’autres pays, notamment africains, les accords Artémis est une réelle opportunité. Lesdits accords ont pour objectif d’envoyer des humains sur la lune d’ici à 2024 mais également de créer un cadre juridique pour éviter le pillage des minerais et de l’eau lunaire en créant un guide de bonne conduite. Mais avant, la NASA souhaite créer un cadre juridique pour éviter le pillage des minerais et de l’eau lunaire en créant un guide de bonne conduite.  

LIRE  Samuel Mvondo Ayolo lance une chaine de télévision dédiée à Paul Biya

En Afrique, seuls le Rwanda et le Nigeria ont déjà signé ces accords. La NASA ne cache pas que d’autres pays africains vont bientôt les signer. Même si le nom du Cameroun n’a pas été cité, plusieurs indiscrétions annoncent d’ores et déjà que le Cameroun devrait à son tour rejoindre le programme Artémis.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment