Accueil » Sécurité » Cinq femmes et cinq volontaires de l’armée tués dans une série d’attaques dans l’est du Burkina Faso

Cinq femmes et cinq volontaires de l’armée tués dans une série d’attaques dans l’est du Burkina Faso

by Theophile
armée burkinabé

Plusieurs personnes dont cinq femmes ont été tuées dans l’est du Burkina Faso au cours des deux derniers jours, par des hommes armés non identifiés.

Selon les informations, cinq volontaires de l’armée font partie des personnes tuées par des djihadistes présumés. Les femmes sont mortes lundi lorsque le corps piégé d’un jeune homme tué la veille a explosé dans le centre-est du Burkina, où les attaques djihadistes sont fréquentes, ont indiqué plusieurs habitants.

Un homme qui est également mort et trois amis, avaient été « interceptés par des terroristes armés dans le village de Bagmoussa » dimanche, a indiqué un responsable local à l’AFP par téléphone. « Trois ont réussi à s’échapper mais malheureusement le quatrième a été tué par les terroristes », a-t-il dit, faisant référence aux groupes djihadistes.

Lundi matin, les femmes du village sont parties pour enterrer l’homme, seulement pour que son corps explose. « Quatre femmes sont mortes sur le coup… quatre autres ont été grièvement blessées », a déclaré un villageois. L’un des blessés est décédé plus tard.

Le villageois a déclaré que l’attaque est intervenue plusieurs jours après qu’une opération de l’armée dans la région a vu des dizaines de « terroristes » tués.

L’un des pays les plus pauvres du monde, le Burkina Faso combat une insurrection djihadiste qui s’est propagée depuis le Mali voisin en 2015. Plus de 10 000 civils, soldats et policiers auraient été tués, deux millions de personnes ont été déplacées et les djihadistes contrôlent effectivement environ 40 % du pays.

LIRE  Au Tchad, une centaine de morts dans des affrontements entre orpailleurs

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment