Accueil » Centrafrique : les Casques bleus gabonais quittent le pays après des soupçons d’abus sexuels

Centrafrique : les Casques bleus gabonais quittent le pays après des soupçons d’abus sexuels

by Theophile
Casques bleus gabonais

L’ONU a décidé le retrait des quelque 450 Casques bleus gabonais de sa force de maintien de la paix en Centrafrique après des accusations d’exploitation et d’abus sexuels sur lesquels le gouvernement à Libreville ouvre une enquête, a annoncé mercredi 15 septembre le ministère gabonais de la Défense.

Accusés d’exploitation et d’abus, 450 casque bleus gabonais présents en République centrafricaine(RCA) ont été retirés de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) par l’Organisation des Nations unies(Onu).  

« Ces dernières semaines, des faits d’une particulière gravité, contraire à l’éthique militaire et à l’honneur des armées, commis par certains éléments des bataillons gabonais (…) ont été rapportés », a informé dans son communiqué mercredi dernier, le ministre gabonais de la Défense, Michael Moussa Adamo qui précise que « nombreux cas d’allégations d’exploitation et d’abus sexuels en cours de traitement », et « une enquête a été ouverte par le Gabon.

A titre de rappel, les nations unies avaient assigné pour mission à la Minusca en 2014, tenter de mettre fin à la sanglante guerre civile qui a suivi un coup d’Etat l’année précédente contre le président François Bozizé. 

Depuis des années, l’organe militaire est en mission en Centrafrique où sévit une crise sécuritaire. Il y a quelques jours, soldats près de 1500 soldats ont été détachés pour le pays du Pr Faustin Archange Touadera pour le maintien de la paix. 

LIRE  ONU: Félix Tshisekedi demande une meilleure représentation de l'Afrique au Conseil de sécurité

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment