Accueil » Cameroun-Valère Bessala : « Les Camerounais ne doivent écouter qu’une seule voix, celle du président de la République et il l’a dit, la vaccination n’est pas obligatoire »

Cameroun-Valère Bessala : « Les Camerounais ne doivent écouter qu’une seule voix, celle du président de la République et il l’a dit, la vaccination n’est pas obligatoire »

by Theophile
Valère Bertrand Bessala

Se prononçant sur le vaccin anticovid-19 dans l’une de récente sorties, le président de la République, Paul Biya, avait certes conseillé à ses compatriotes de se faire vacciner pour faire reculer la pandémie, mais n’avait pas fait de ce moyen préventif, une obligation. C’est sur ce postulat que Valère Bessala s’est appuyée sur la plateau de Club d’élites hier dimanche 19 décembre 2021 sur Vision 4 

Dans l’émission Club d’Elites de ce dimanche 19 décembre 2021, sur Vision 4, une télévision privée émettant depuis Yaoundé au Cameroun, le Dr Patrice Etoundi en service au ministère de la Santé publique rassure sur les aspects sanitaires de la Coupe d’Afrique des nations qui débute en janvier 2021 au pays des Lions Indomptables.

« Il faut le dire, les clubs européens se posent les mauvaises questions. Ils devraient plutôt s’interroger si le Cameroun est capable de fournir une prise en charge immédiate à leurs joueurs en cas de blessure. Ce qui est évidemment possible. Faut-il rappeler que le Cameroun a déjà fait ses preuves en devenant le premier pays à organiser une compétition avec du public ? Nous avons déjà montré la capacité du Cameroun à le faire que ce soit pour le CHAN ou pour l’Afrobasket », a-t-il indiqué.

Au passage, il donne des garanties que les camerounais se rendront en masse dans les stades lors de cette grande compétition continentale. « Nous pouvons garantir une présence à 100% des populations dans les stades. Mais pour ça il faudra respecter certaines règles et protocoles. Il faut rester disciplinés », a –t-il ajouté. Une idée rejetée par Valère Bessala, lui aussi présent sur le plateau de l’émission.

LIRE  Canal Presse du 26/09/2021:" CRISE ANGLOPHONE: Quelles stratégies pour l'accalmie ? "

« Le docteur Etoundi qui dit qu’il va nous faire vacciner. Il sait qu’il est écrit sur ces vaccins que le fabriquant n’est pas responsable des effets secondaires. Ce qui veut dire celui que, celui qui a un problème dû à ces vaccins ne peut même pas porter plainte contre le fabriquant. A mon avis, les Camerounais ne doivent écouter qu’une seule voix, celle du président de la République et il l’a dit, la vaccination n’est pas obligatoire », a-t-il soutenu.

Ces analyses de ces administrateurs font suite à une décision du Cameroun et la Confédération africaine de football qui ont annoncé, le jeudi 16 décembre 2021, que les spectateurs de la CAN devront être à la fois vaccinés et testés pour assister aux matches de la CAN prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2021.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment