Accueil » Sports » Cameroun : Un douanier suspendu 4 mois pour son soutien inconditionnel à Eto’o

Cameroun : Un douanier suspendu 4 mois pour son soutien inconditionnel à Eto’o

by Theophile

Le douanier Marius Igor Bitjong Bitjong a été suspendu provisoirement pour une période de quatre mois par le Ministère des Finances du Cameroun

Marius Bitjong Bitjong, en service à la Brigade commerciale des Douanes de Yaoundé-Gare, est suspendu « à titre provisoire et conservatoire de ses fonctions pour une période de quatre mois », comme on peut le lire dans la décision signée le 3 juin par Louis Paul Motaze, le ministre des Finances (Minfi). Le ministre indique bien que ce contrôleur adjoint des douanes est suspendu « pour manquement grave à l’obligation de réserve ». En effet, l’article 35 du Statut général de la fonction publique de l’État stipule que « le fonctionnaire est astreint aux obligations de servir et de se consacrer au service, de désintéressement, d’obéissance, de réserve et de discrétion professionnelle ». « Pendant la durée de cette suspension, l’intéressé cessera de se rendre à son lieu de travail et perdra le bénéfice de sa solde. Il lui est en outre interdit de porter l’uniforme de l’administration des Douanes », peut-on lire dans cette décision.

Selon toute vraisemblance, c’est une vidéo, d’environ une minute, dans laquelle Marius Bitjong Bitjong envoie un message de violence à Samuel Eto’o Fils, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), qui est à l’origine de cette suspension. Pour bien comprendre le contexte de cette vidéo, il faut revenir au conflit qui oppose le ministère des Sports et de l’Éducation physique (Minsep) à la Fecafoot, à cause du choix des membres du staff technique et administratif des Lions indomptables. Ce conflit a débouché sur un affrontement verbal entre Samuel Eto’o Fils et un cadre du Minsep d’une part, et entre le même Eto’o et Marc Brys, le sélectionneur des Lions indomptables d’autre part. Inadmissible pour Marius Bitjong Bitjong, il déclare dans la vidéo : « pasto [Samuel Eto’o Fils] il fallait le bastonner copieusement, casser même ses dents ».

LIRE  Cameroun-Dieudonné Essomba : « la crainte de la France aujourd’hui est qu’un Touadéra ou un Assimi Goïta succède à Biya »

Le douanier ne s’est pas arrêté là. Car la suite de la vidéo est assimilable à un discours faisant l’apologie de la violence. En s’adressant à Samuel Eto’o Fils, Marius Bitjong Bitjong déclare : « saches qu’au Cameroun, 15 millions de jeunes sont prêts à mourir pour toi. Je veux que tu le saches. Le jour où tu as réunion, demande à tous tes fans de venir à la Fecafoot. On met tout le monde au pas. Cela doit s’arrêter ».

SBBC

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment