Accueil » Politique » Cameroun-SDF : Jean Michel Nintcheu exige la démission de Fru Ndi pour « haute trahison »

Cameroun-SDF : Jean Michel Nintcheu exige la démission de Fru Ndi pour « haute trahison »

by Theophile
Jean-Michel Nintcheu

Il l’accuse de « haute trahison » et demande à la hiérarchie du Parti corrompue de ne plus profaner la mémoire des 6 martyrs du 26 mai 1990.

Le comité exécutif régional du Sdf, présidé par l’Hon. Jean Michel Nintcheu et dissout par le NEC était réuni le samedi 17 décembre 2022 à Douala. Dans les resolutions de ladite rencontre, Jean Michel Nintcheu exige la démission du Chairman Ni John Fru Ndi pour haute trahison envers les militants.

Ni John Fru Ndi, Le président national du parti SDF
Ni John Fru Ndi, Le président national du parti SDF

Camerounactuonline.com vous présente ci-dessous, un résumé des décisions prises par le SDF Littoral:

Le comité exécutif régional du SDF présidé par l’Hon. Jean Michel Nintcheu exige la démission du Chairman Ni John Fru Ndi pour haute trahison envers les militants.

– Il s’est tenu ce samedi au domicile de l’hon. Jean Michel Nintcheu à Douala un comité exécutif régional extraordinaire pour débattre des résolutions du NEC ayant dissout tous les 10 exécutifs régionaux des 10 régions du Cameroun. Une décision qui selon les membres du comité exécutif régional est «Une forfaiture qui met en lumière les desseins mafieux d’un groupuscule de camarades visiblement Mal intentionnés qui veulent prendre en otage le SDF et utiliser comme fonds de commerce.»

– Parmi les résolutions du comité exécutif régional du Littoral du SDF dirigé par l’hon Jean Michel Nintcheu, on découvre que le comité exécutif régional du Littoral:

– Rejette toutes les résolutions anti statutaires prises par le NEC et invite tous les militants à rester sereins pour le retour aux valeurs originelles du parti.

– Souligne avec force qu’aucun organe du parti, y compris le NEC ne peut être au-dessus des statuts.

LIRE  L’avocat Agbor Balla refuse la nomination de Fru Ndi

– Demande à la hiérarchie du Parti corrompue de ne plus profaner la mémoire des 6 martyrs du 26 mai 1990.

– Demande aux responsables des structures ainsi qu’à tous les militants du Littoral de refuser toute collaboration avec la prétendue commission du Nec.

– Constate avec gravité que la haute hiérarchie du SDF s’est rendue coupable de haute trahison envers les militants et sympathisants et exige sa démission immédiate.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment