Accueil » Cameroun: Samuel Eto’o rend hommage au Sultan Roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya

Cameroun: Samuel Eto’o rend hommage au Sultan Roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya

by Theophile
Samuel Eto’o et le Patriarche lbrahim Mbombo Njoya

Sur son compte Instragram, Samuel Eto’o a exprimé son estime pour le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya.

Décédé à l’âge de 84 ans ce 27 septembre 2021 en France, SM Ibrahim Mbombo Njoya reste gravé dans la mémoire des Camerounais. Ce pilier du régime du président Biya a connu une longue carrière politique et administrative couronnée par son intronisation comme roi des Bamoun. Ancien ministre des Sports, SM Ibrahim Mbombo Njoya était aussi ancien président de la FECAFOOT. 

Le patriarche, autorité traditionnelle et homme politique disparu hier lundi 27 septembre 2021 continue de toucher le cœur de ses compatriotes. Samuel Eto’o n’en est pas moins sensible. La légende Samuel Eto’o, candidat aux prochaines élections au niveau de l’instance dirigeante du football camerounais salue la mémoire d’« un Roi visionnaire et proche de son peuple ».

Hommage à notre père : Sultan Ibrahim Mbombo Njoya.

Un voile de tristesse et d’émotion m’a saisi depuis l’annonce du décès de notre père : Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya, Sultan des Bamouns.

Avec la mort du monarque bamoun, notre pays a perdu un roi visionnaire qui était proche de son peuple, une bibliothèque et un tampon pour notre vie commune.

Mon affliction est aussi personnelle. J ‘ ai eu le privilège de boire à la source de l’immense sagesse de cet homme de paix.

Dans ma mémoire, il restera un père aimant et sage, un grand connaisseur de tout l’écosystème sportif africain en général et du Cameroun en particulier.

La mort du Patriarche lbrahim Mbombo Njoya est une énorme perte pour notre mouvement sportif, mais aussi pour le Cameroun dans sa diversité.

Je joins ma voix à celle du peuple camerounais qui pleure l’une de ses personnalités leader. Et je prie le Seigneur, notre Dieu, dans sa grande magnanimité, d’accueillir notre père, Sa Majesté Sultan Ibrahim Mbombo Njoya.

Samuel Eto ‘ o.

LIRE  Wilfried Ekanga: "we undress a woman who has stolen a telephone and we leave those who have stolen 180 billion in costume?"

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment