Accueil » Sports » Cameroun : Samuel Eto’o condamné à payer 121 millions à la CAF comme amende pour violation des règles d’éthique

Cameroun : Samuel Eto’o condamné à payer 121 millions à la CAF comme amende pour violation des règles d’éthique

by Theophile
Samuel Eto'o, Nouvel Ambassadeur 1XBet Au Cameroun

L’instance dirigeante du football africain a condamné Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), à une amende de 200 000 dollars (environ 121 208 600 f cfa) pour manquement à l’éthique

Dans un communiqué officiel le jeudi 4 juillet, la CAF a précisé que le jury disciplinaire n’a pas retenu « suffisamment de preuves » pour déclarer le patron de l’instance dirigeante du football camerounais coupable de trucage de matches. Cette accusation planait depuis près d’un an, notamment en lien avec des allégations de favoritisme envers le club de Victoria United, sacré champion du Cameroun pour la saison sportive 2023-2024. Cette décision concerne également Valentin Nkwain, président dudit club, qui a été déclaré non coupable des mêmes accusations. Cependant, Samuel Eto’o a été reconnu coupable de violation « grave » des principes éthiques, d’intégrité et d’esprit sportif de la CAF « en signant un contrat d’ambassadeur de marque avec la société 1XBET en échange d’une rémunération », indique l’instance faîtière du football continental. En conséquence, l’ancien attaquant-vedette des Lions indomptables a été condamné à une amende de 200 000 dollars, soit environ 121 millions de FCFA.

Cette décision survient après une audition devant le jury disciplinaire le 25 juin dernier, où Samuel Eto’o avait exprimé son désir que l’audience soit retransmise en direct pour garantir « la transparence » du processus. « Cette requête, qui exprime un profond désir de transparence, n’est en rien l’expression d’une défiance à l’égard de l’instance concernée, loin s’en faut, car la crédibilité de la confédération continentale est un impératif qui importe à tout dirigeant sportif africain sérieux. Cette demande est formulée dans le but de lever toute équivoque dans un contexte d’immixtion d’acteurs politiques camerounais dans la procédure, lesquels ont coalisé avec des intérêts personnels identifiés », déclarait-il dans un message posté sur Facebook, soulignant qu’il a mené une carrière internationale « sans tricherie aucune » et dans « l’observance scrupuleuse des valeurs du sport et des règles en vigueur ».

Malgré cette sanction financière, Samuel Eto’o reste en poste à la tête de la Fecafoot. Le partenariat controversé entre la Fecafoot et la société de jeu en ligne 1XBET, signé fin juin 2023 pour une durée de trois ans, avait déjà suscité des critiques concernant les normes éthiques du football. Mais la Fecafoot avait alors défendu ce contrat comme un pas vers la modernisation du football camerounais, affirmant que l’accord avait été signé « sous les auspices du respect des règles d’éthique, gage d’une pratique saine du football ».

LIRE  Cameroun : Gabriel Dodo Ndoké, nouveau PCA de l'OAPI

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment