Accueil » Cameroun-Reconnaissance: Roger Milla demande à Paul Biya de baptiser de son nom, le stade de Japoma avant le coup d’envoi de la CAN 2021

Cameroun-Reconnaissance: Roger Milla demande à Paul Biya de baptiser de son nom, le stade de Japoma avant le coup d’envoi de la CAN 2021

by Theophile
Albert Roger Milla

La légende avait formulé cette doléance depuis 2019. Il l’a réitéré la semaine écoulée et supplie Paul Biya pour qu’il soit honoré.

Une forte délégation dépêchée par la Présidence de la République et conduite par le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a bouclé le dimanche 17 octobre 2021 un séjour de deux jours à Douala, à l’issue duquel les infrastructures dédiées à la phase finale de la CAN 2021 de football ont été visitées.

En fin de matinée le dimanche 17 octobre 2021 pendant la visite du stade omnisport de Japoma à Douala par la délégation envoyée par le Président de la République Paul Biya, l’ancien buteur emblématique de l’équipe fanion du Cameroun a saisi cette occasion pour transmettre un message spécial au Chef de l’Etat, à travers l’un de ses plus proches collaborateurs, Ferdinand Ngoh Ngoh, Ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République.

«Je vous souhaite à tous, la Bienvenue à Japoma, la capitale du Canton Bakoko. Japoma, c’est mon village, le quartier de mon père est  juste à côté. Je dis merci au président Paul Biya parce qu’il a fait de moi Ambassadeur itinérant à la fin de ma carrière de joueur. Ensuite, il a construit ici à Japoma, ce magnifique bijou. Maintenant, je demande au ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence, s’il peut aller dire ou intercéder auprès du Chef de l’Etat pour que ce stade porte le nom de Roger Milla avant le début de la CAN. C’est aussi le souhait de tout le village. Ce n’est pas une obligation, c’est une faveur que nous demandons» a supplié Roger Milla, sous les applaudissements d’une assistance constituée des anciennes gloires du football africain, à l’instar de Bell Joseph Antoine, , Samuel Eto’o, Rigobert Song, Eugène Ekeke, Ndip Akem, Geremi Njitap, El Hadji Diouf, Patrick Mboma, Alioum Boukar, Gaëlle Enganamouit, Grégoire Mbida.

LIRE  Cameroun-Université de Yaoundé I: Le recteur menace de poursuivre les enseignants qui divulguent les informations confidentielles de son institution dans les réseaux sociaux

Ce n’est pas la première fois. Il y a deux ans, en avril 2019, le héros de la Coupe du monde Italie 90 avait déjà exprimé ce besoin au cours d’une interview diffusée sur l’antenne de la Crtv-Radio.

«La construction d’un stade a Japoma me touche particulièrement parce que c’est dans mon village, c’est mon fief. Bon, maintenant je ne sais pas s’il portera le nom du stade de Japoma ou il sera baptisé stade Roger Milla. Le peuple de Japoma a écrit au premier ministre et au chef de l’État aussi pour que le stade porte mon nom. Bon, si c’est le cas, ce sera une juste récompense pour tous les footballeurs. Il y a déjà le stade Mbappe Leppe qui est à Douala. J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le président de la République va le baptiser stade Roger Milla. Moi je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fait confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie» avait déclaré le « vieux Lion ».

Etre 1er joueur du Continent à avoir disputé trois Coupes du monde, ce n’est pas donné à tout le monde. L’attaquant Camerounais a marqué toute une génération d’amateurs de football.

LIRE  Samuel Eto’o élu délégué de la Ligue régionale de Football du Littoral pour l’assemblée générale de la FECAFOOT

L’Homme est désormais au Panthéon de la Légende. Premier Africain à disputer trois Coupes du monde (1982, 1990, 1994), il a marqué de son empreinte chacune d’entre elle en inscrivant au total 5 buts, ce qui en fait le meilleur buteur africain de l’Histoire de la compétition (devant le Ghanéen Gyan Asamoah, 4). Quatre ans après l’épopée de 1990, Milla scelle un autre record qui sera bien difficile à battre. A 42 ans et 39 jours, il devient l’homme le plus âgé à marquer lors d’une phase finale d’un Mondial. Ce fut lors d’un match perdu contre la Russie d’Oleg Salenko au Stanford Stadium (1-6), un ultime fait d’armes sportif qui l’a fait passer de joueur inoubliable à joueur symbole national. Il faut dire que, si les statistiques officielles lui attribuent 102 sélections, il se murmure qu’entre les jeux panafricains et autres compétitions disputées sous la bannière du Cameroun, Roger Milla en totaliserait près de 212.

Paul Biya va-t-il accorder une suite favorable à la requête de Roger Milla ?

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment