Accueil » Cameroun: Paul Biya félicite Lazare Eloundou Assomo nommé à l’Unesco

Cameroun: Paul Biya félicite Lazare Eloundou Assomo nommé à l’Unesco

by Theophile
Lazare Eloundou Assomo

Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco a nommé le nouveau directeur du patrimoine mondial de l’Unesco, qui pour la première fois est un Africain; Lazare Eloundou Assomo, 53 ans, Camerounais, dirigeait jusqu’alors le secteur « Culture et situations d’urgence » au sein de l’Unesco.

Le jeudi 09 décembre 2021, Le Chef de l’Etat a adressé un Message de félicitations à Monsieur Lazare Eloundou Assomo. « Mes sincères félicitations et mes souhaits de réussite à Monsieur Lazare Eloundou Assomo, nommé Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Sa compétence et son engagement au sein de cette agence spécialisée des Nations Unies justifient le choix porté sur lui », écrit-il sur Facebook et twitter.

Lazare Eloundou Assomo a quitté le Cameroun à 17 ans pour suivre des études d’architecte et d’urbaniste en France. Il débute sa carrière en tant que chercheur associé au Centre international de la construction en terre de l’école d’Architecture de Grenoble en 1996. Ses premiers pas professionnels le portent en Afrique du Sud où il réalise des logements dans des townships. Son travail est salué par Nelson Mandela, qui se déplace sur le chantier où il travaille. « Une belle surprise, se souvient-il, et un moment qu’on oublie pas dans une vie. Il m’a invité à boire un thé car la façon que nous avions de travailler avec les communautés afin de répondre à leurs besoins correspondait à  sa façon de faire. »

Lazare Eloundou Assomo rejoint l’Unesco en 2003. Il contribue à la création du Fonds pour le patrimoine mondial africain et coordonne plusieurs projets de restauration patrimoniaux en Afrique, notamment au Mozambique (la forteresse du site du patrimoine mondial d’Ilha), en Ouganda et au Mali. On lui doit l’ouvrage « Patrimoine mondial africain : une diversité remarquable », co-écrit avec Ishanlosen Odiaua et publié en 2012 par l’Unesco.

LIRE  Cameroun-Njombe-Penja: l’adjoint au maire toujours en prison pour viol

Au Mali, entre 2013 et 2016, il dirige le bureau de l’Unesco à Bamako, avec pour mission de reconstruire, de réhabiliter et de resacraliser les mausolées de Tombouctou détruits par les jihadistes. Un vaste chantier entrepris avec les savoir-faire des différentes communautés, dans des conditions de sécurité difficiles. La réussite de ce chantier patrimonial de l’Unesco a valu à Lazare Eloundou Assomo d’être décoré de la médaille de Commandeur de l’ordre national du Mali, à titre étranger. Cette mission malienne aura permis pour la première fois de faire reconnaître la destruction du patrimoine mondial comme un crime de guerre. Pour la première fois, la mission de maintien de la paix au Mali a eu pour mandat de protéger la culture. Une victoire.

L’année prochaine, la Convention du patrimoine mondial de l’Unesco signée par 193 États fêtera ses 50 ans.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment