Accueil » Politique » Cameroun – Paul Biya charge Maurice Kamto: « personnalité dont les ambitions avaient été déçues lors de la dernière présidentielle »

Cameroun – Paul Biya charge Maurice Kamto: « personnalité dont les ambitions avaient été déçues lors de la dernière présidentielle »

by Theophile
PAUL BIYA

Dans son discours à la Nation à l’occasion du nouvel an, le président de la République Paul Biya a évoqué la « Marche pacifique » du 22 septembre 2020 orchestré par le MRC soutenu par de nombreux partis politiques alliés.

Lors de son discours à la Nation ce 31 décembre 2020, Paul Biya a démontré qu’il a suivi de près l’actualité sociopolitique de son pays. Entre autres faits majeurs, la « Marche pacifique » du président national du MRC qui selon le patron du RDPC, a été « peu suivie ».

D’ailleurs, « On doit regretter que quelques-uns de nos compatriotes, regroupés autour d’une personnalité dont les ambitions avaient été déçues lors de la dernière élection présidentielle, aient profité des difficultés sécuritaires et sanitaires pour tenter de susciter une insurrection », a indiqué le chef de l’Etat dans son allocution. .

Pour répondre à la « vaste campagne de chasssement au pouvoir » que soutenait son principal opposant, Maurice Kamto, proclamé 2ème à la présidentielle du 7 octobre 2018, Le chef de l’État du Cameroun a rappelé le fondement de la démocratie qui permet d’accéder aux responsabilités par les urnes. : « Est-il vraiment nécessaire de rappeler qu’en démocratie, l’accès aux responsabilités politiques est assuré par la voie des urnes et non par la rue, par certains médias ou par les réseaux sociaux ? », s’est-il interrogé.

L’homme du 6 novembre 1982 avoue que le systeme de la démocratie au Cameroun est un processus : « A ceux qui critiquent les imperfections de notre démocratie, je réponds que nous n’avons eu que quelques décennies pour la mettre en place je suis bien conscient de tout ce qui reste à faire. Mais j’ai la conviction que nous sommes sur la bonne voie et que bientôt, nous pourrons tous être fiers de nos avancées démocratiques…Ainsi se confirme, chaque jour davantage, notre volonté politique de mener à bien le projet démocratique répondant aux souhaits véritables du peuple camerounais », reconnait-il.

LIRE  Samuel Moth (député -RDPC du Nkam): «Débattre de la Crise Anglophone À L'Assemblée Nationale n'est pas Opportun»

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment