Accueil » Cameroun-Lutte contre le paludisme :plus de 16 millions de Milda à distribuer dans les 10 régions d’ici 2023

Cameroun-Lutte contre le paludisme :plus de 16 millions de Milda à distribuer dans les 10 régions d’ici 2023

by Theophile
Malade paludisme

C’est à la faveur de la 4e campagne nationale de distribution des Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (Milda) qui se tient de juin 2022 à septembre 2023.

Le ministère de la Santé publique (Minsanté) a dévoilé les chiffres de la quatrième campagne de distribution des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) au cours d’un point de presse, qui s’est tenu hier à Yaoundé. On apprend que pendant cette campagne, 16,7 millions de moustiquaires vont être distribuées dans les ménages dans les dix régions du pays.

Des agents sélectionnés dans les différentes communautés, identifiables par leurs badges, vont se charger du dénombrement et de la distribution des moustiquaires grâce à la stratégie du « porte-à-porte ».

En effet, pour la 4e campagne nationale, 16 756 141 Milda seront gratuitement distribuées dans les 10 régions du Cameroun. La première phase de distribution s’est déroulée du 5 juin au 30 juillet prochain dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua. 5 759 399 Milda y ont distribuées aux 9 4424 467 ménages recensés.

Selon le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), ces trois régions enregistrent le plus grand nombre de décès du paludisme et le moment choisi correspond à la période de recrudescence des cas de la maladie. La 2e phase de distribution concerne les régions de l’Est, Littoral, Ouest et Sud dès le mois de septembre 2022.

La troisième phase qui aura lieu en septembre 2023 se déroulera dans les régions du Centre, Nord-Ouest et Sud-Ouest. La diffusion d’annonces sur toutes les formes pour inviter les populations à adhérer aux opérations de dénombrements et de distribution dans les communautés sont prévues.

LIRE  Cameroun: La justice accorde la liberté provisoire au journaliste Martin Camus Mimb

Cette 4e campagne nationale est cofinancée par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et le Cameroun.

Le paludisme reste une préoccupation majeure pour le gouvernement camerounais. Selon des chiffres officiels, cette maladie est encore responsable de 29,9 % de cas de consultations dans les formations sanitaires du pays. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans sont les plus vulnérables.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment