Accueil » Economie » Cameroun: Les syndicats des travailleurs de CAMWATER lèvent leur mot d’ordre de grève

Cameroun: Les syndicats des travailleurs de CAMWATER lèvent leur mot d’ordre de grève

by Theophile
Siège Camwater

Les syndicats ont par ailleurs obtenu 500 millions sur 10 milliards de FCFA réclamés.

Ils poursuivent le travail. C’est la conséquence de l’accord conclu dimanche 2 Octobre 2022 entre les syndicats des travailleurs et le gouvernement représenté par le ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba qui avait à ses côtés le nouveau directeur général de CAMWATER Blaise Moussa. Au terme de la réunion tenue dans son cabinet, les leaders syndicaux ont décidé de lever le mot d’ordre de grève et invité leurs camarades à rejoindre leurs pistes de travail respectifs dès ce 3 Octobre 2022.

Ainsi, la grève est levée « eu égard à l’annonce du virement par le ministre des Finances de 500 millions de FCFA au titre du règlement partiel de la dette sociale de l’entreprise », peut-on lire dans un communiqué publié le 2 octobre 2022 par Gaston Eloundou Essomba. En plus de l’engagement ferme du gouvernement et des leaders syndicaux, à poursuivre les concertations plus approfondies au sein de la Camwater, le document révèle « un apurement progressif de la dette sociale de la Camwater et les bonnes dispositions de la nouvelle équipe à la Direction générale, à respecter les textes légaux et règlementaires, notamment le Code du travail et la Convention collective ».

Les syndicats des travailleurs de CAMWATER (Cameroon Water Utilities) étaient passés à l’action jeudi et vendredi derniers. Du 3 au 7 Octobre 2022, ils prévoyaient des sit-in de au siège de l’entreprise, à Douala, à la direction régionale à Yaoundé, ainsi que dans les sièges des délégations régionales de 7h30 à 15h.

LIRE  CLUB D'ÉLITES, 10/04/2022-Assemblée Nationale: Une affaire de véhicules divise les députés

Les grévistes disaient avoir « épuisé toutes les procédures de conciliation auprès des administrations de la République, de l’employeur et plus particulièrement le MINFI pour le payement de la dette sociale de dix milliards de francs CFA devant résoudre les problèmes inhérents à la fin de l’affermage ».

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment