Accueil » Cameroun » Cameroun : La stratégie prescrite par le Président Paul Biya pour lutter contre les discours haineux et le tribalisme

Cameroun : La stratégie prescrite par le Président Paul Biya pour lutter contre les discours haineux et le tribalisme

by Theophile
Les conférenciers contre les discours de haine

Afin de lutter contre les discours de haine, le Gouvernement entend dans un premier temps, sensibiliser la Nation tout entière, par des actions d’éducation et de communication, qui s’inscriront dans le cadre d’un plan national d’éducation et de formation à la culture citoyenne.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi, a rappelé, mercredi 17 mai 2023, au cours d’une conférence de presse les dispositions légales punissant les discours de haine.Aux côtés du ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, et du président de la Commission du bilinguisme et du multiculturalisme, Peter Mafany Musonge, le porte-parole du gouvernement camerounais s’est voulu très clair. Il a rappelé la peine prévue par l’article 241 contre les auteurs de discours haineux.

« Est puni d’un emprisonnement d’un à deux ans et d’une amende de 300 000 à 3 millions de francs CFA celui qui, par quelque moyen que ce soit, tient des discours de haine ou procède aux incitations à la violence contre des personnes en raison de leur appartenance tribale ou ethnique », a indiqué René Emmanuel Sadi.

Afin de lutter contre les discours de haine, « le Gouvernement entend dans un premier temps, sensibiliser la Nation tout entière, par des actions d’éducation et de communication, qui s’inscriront dans le cadre d’un plan national d’éducation et de formation à la culture citoyenne. Mais parallèlement à la sensibilisation des citoyens, le Gouvernement, en tant que de besoin, pourra recourir à la législation en vigueur, afin d’amener les auteurs des discours de haine à répondre de leurs actes devant la Justice » a averti le porte-parole du gouvernement.

LIRE  Paul Biya félicite les Lions indomptables pour leur qualification à la Coupe du monde au Qatar

Il faut en effet rappeler que depuis quelques semaines les discours haineux ou ayant trait au tribalisme ont refait surface au Cameroun, notamment sur les réseaux sociaux mais également sur les chaînes de télévision à l’occasion des émissions de débat du dimanche.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment