Accueil » Cameroun » Cameroun : La Revue de Presse du mardi 18 juin 2024

Cameroun : La Revue de Presse du mardi 18 juin 2024

by Theophile
La revue de presse camerounaise du mardi 18 juin 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, un aperçu de certains sujets traités par les journaux parus en kiosque et en ligne aujourd’hui 18 juin 2024, au Cameroun.

Agriculture biologique en Afrique Centrale 5 OSC se mobilisent. En kiosque le quotidien ÉCHOS SANTÉ renseigne que face à la dépendance croissante de l’agriculture en Afrique Centrale aux produits chimiques et à leurs conséquences néfastes sur l’environnement et la santé humaine, cinq organisations de la société civile camerounaise (OSC), sous l’égide du Cipcre, ont décidé de mettre en synergie leurs compétences pour contribuer à la promotion de l’agriculture biologique et agroécologique.

Terre Promise parle ce matin de l’examen d’aptitude au stage et de sortie de stage d’avocats. Selon le récit de notre confrère, maître Anne Yolande Ngo Minyogog, Secrétaire de l’Ordre des avocats au barreau du Cameroun, a participé à la préparation et à l’organisation de l’examen d’aptitude au stage et de fin de stage d’avocat qui vient d’avoir lieu à Yaoundé. Nommée au secrétariat de cet examen par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, elle fait le point sur le déroulement de cet examen, dans une interview exclusive, publiée en page 4 de ce jour.

Don du sang, le geste de l’Hôpital Gynéco-Obstétrique de Douala-Yassa. MYHOSPITAL fait état de ce que de l’espace a été réservé aux donneurs de sang le vendredi 14 juin 2024, pour marquer le temps d’une journée consacrée entièrement à ce geste qui sauve des vies. Cette formation hospitalière performe dans la sensibilisation des populations âgées de 20 à 39 en leur expliquant le bien-fondé de donner son sang et d’être un donneur bénévole.

LIRE  Affaire Martinez Zogo : des diplomates étrangers saluent les efforts du gouvernement pour la manifestation de la vérité

Le journal parle de la Coupe du Cameroun. Pour la première fois de l’Histoire, le club de football du Dja et Lobo (Colombe) parvient en finale et va affronter Aigle de la Menoua en présence du chef de l’État ou son représentant. La recette d’une performance inédite, est dévoilée en page 11 du quotidien Mutations.

Afrique centrale, l’intégration sous-régionale sur le deux-roues, Incernable, indescriptible, ineffable, face et surface, dedans-dehors, soi-même et l’autre, fixe et fugace, le conducteur de moto-taxi appartient plus au monde des métaphores vives. Mais, à peine prononcé, il fait jaillir des gerbes de beauté, des élans d’intégration sous-régionale, comme l’indique l’hebdomadaire L’INTÉGRATION.

À plus de 2,5 millions de déficit criard, le problème de logements sociaux reste une préoccupation constante de Paul Biya. Dans son point de ce matin, le bihebdomadaire Le Point renseigne que l’arrivée de Célestine Ketcha Courtès au ministère de l’Habitat et du Développement urbain, est venue « plomber tout ce secteur, l’enfonçant davantage dans les abîmes ». Comme si le ministère était très petit, le Minhdu veut à tout prix gérer en même temps la Société immobilière du Cameroun, « créant ainsi, à dessein, inutilement, l’inefficacité de cette entreprise. La facture de cette imposture est devenue lourde », peut-on lire.

Filière céréalière, le Cameroun affiche sa volonté l’indépendance alimentaire. En 2023, le Cameroun a réduit de manière significative ses importations de céréales, notamment de riz et de blé, dans le cadre de sa politique d’import-substitution lancée en 2021. Le quotidien LE DRAPEAU révèle que cette stratégie, visant à limiter la dépendance aux produits étrangers et à favoriser la production locale, a déjà porté ses fruits, avec une baisse de 27 % de la facture d’importation de ces denrées de base. Un mouvement qui s’inscrit dans les efforts du pays pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.

LIRE  Cameroun: Les Prix des carburants revus à la hausse

Le journal La Nouvelle en kiosque ce matin parle du commerce international, tout en insistant sur le plaidoyer du Cameroun à Genève. Selon ce qu’on peut lire dans ses colonnes, le ministre du Commerce était le représentant personnel du chef de l’Etat à la célébration du 60e anniversaire de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le développement (Cnuced). Retour sur le séjour de Luc Magloire Mbarga Atangana dans la capitale Suisse.

Port Autonome de Douala, 119 milliards FCFA de chiffre d’affaires réalisé en 2023. Avec un bilan à l’actif et au passif de 453 milliards FCFA, un chiffre d’affaires de 119 milliards FCFA, l’infrastructure portuaire indique un bénéfice de 14 milliards FCFA. Ces chiffres ont été dévoilés au cours de la 118e et 119e session du Conseil d’Administration tenues respectivement les 13 et 14 juin 2024 à Douala sous la présidence de Shey Jones Yembe, Président dudit Conseil. Plus de détails en page 6 du Bihebdomadaire CONJONCTURE ÉCONOMIQUE.

Le bihebdomadaire La Voix des Entreprises dans sa parution de ce 18 juin 2024, s’intéresse au bilan financier du Port Autonome de Douala pour l’exercice clos au 31 décembre 2023. Selon le journal, cette plateforme portuaire a réalisé un bénéfice net d’environ 15 milliards FCFA. « Ce résultat positif du PAD révélé lors de la double session du Conseil d’administration tenue les 13 et 14 juin 2024 dans la capitale économique, souligne l’aspect performant et compétitif de la structure », peut-on lire.

Dette publique, un équilibre délicat entre investissements et croissance. Le quotidien ECONEWS, révèle que la dete publique du Cameroun a connu une croissance fulgurante ces dernières années, passant de 1 329 milliards de FCFA en 2008 a 12 714 milliards de FCFA à la fin de mars 2024, soit une multiplication par neuf en l’espace de 16 ans. Cette hausse spectaculaire s’explique par plusieurs facteurs, dont l’augmentation des investissements publics dans les infrastructures, la relance économique post-crise et la dépréciation du FCFA face aux devises étrangères en 1994. Si l’endettement du Cameroun a connu une phase de répit après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE en 2006 la tendance s’est inversée dès 2010. Le Directeur Générale de la CAA a présenté ces tendances vendredi dernier, aux journalistes de la presse économique.

LIRE  Cameroun-Dr Jean Crépin Nyamsi : « Essomba Dieudonné, il faut retourner à l’Université et préparer normalement une thèse de doctorat »

Le journal de Thierry Ekouti nous fait savoir que la dette publique en hausse à mars 2024. Selon le quotidien L’Economie, elle reste néanmoins viable avec un taux du Produit intérieur brut (PIB) en deçà de la limite communautaire. Toutefois, précise le journal, « il existe un risque de surendettement ». C’est à lire en page 3.

Exaltation, la matriarche veuve Takoussop Malala Elisabeth dans nos cœurs. En kiosque ce matin, le Tri-hebdomadaire LE SOIR fait une part belle à la Grande famille Takoussop, qui a le plus profond regret de d’annoncer le décès de leur Matriarche, mère, grande mère et sœur, Veuve Takoussop Makala Elizabeth. L’inhumation aura lieu ce samedi 22 juin à Kekem. Une massive mobilisation pour cette dame spéciale qui ne quittera jamais dans les cœurs est attendue.

C’est tout pour cette revue de presse de la semaine. Rejoignez-nous bientôt pour un nouveau résumé des journaux parus au Cameroun.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment