Accueil » Cameroun » Cameroun : la revue de presse du lundi 3 juin 2024

Cameroun : la revue de presse du lundi 3 juin 2024

by Theophile
La revue de presse camerounaise du lundi 3 juin 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, un aperçu de certains sujets traités par les journaux parus en kiosque et en ligne aujourd’hui 3 juin 2024, au Cameroun.

« Affaire Minsep-Fecafoot, le jeu trouble des apprentis Sorciers », titre le journal Le Zénith. En kiosque ce lundi matin, le journal fait état de ce que, certains individus, des tireurs de ficelles dans I’ombre, tapis à la présidence de la République et dans d’autres hautes administrations de la République ne cachant pas leur fascination pour le désordre dans le football camerounais, font feu de tout bois pour que la situation s’embrase davantage.

Dans le prolongement de cette actualité entre le Minsep et la Fecafoot, le journal L’Essor nous apprend qu’un proche collaborateur du chef de l’Etat gagne les points derrière cet antagonisme. « Le conflit de l’heure dans notre pays opposant la Fédération camerounaise de football et sa tutelle qui n’est autre que le ministère des Sports et l’Education physique semble ouvrir un boulevard à certains proches du chef de l’Etat qui, pendant longtemps avaient eu à cacher leurs ambitions suite aux foudres judiciaires dont ils auraient pu être victimes et au fur à mesure que ce conflit persiste I’on soupçonnerait un proche collaborateur qui tirerait l’épingle du jeu en nourrissant le courage du président actuel de la Fecafoot sur son bras de fer face aux « hautes instructions » contre tenue de la forte popularité que détient », peut-on lire…

Dette publique, 1 245 milliards FCFA payés en 2023. C’est le sujet qui intéresse le Tri-hebdomadaire REPÈRES de Régine Touna ce matin. Selon le journal, malgré les efforts de remboursement consentis, le niveau d’endettement du Cameroun reste élevé. Néanmoins, le gouvernement s’engage à poursuivre une gestion prudente de ses arriérés tout en mobilisant des ressources internes pour financer son développement. À en croire le récent rapport sur I’économie camerounaise publié par le ministère de l’Économie, de la Planification et de I’Aménagement du territoire.

LIRE  Cameroun : la revue de presse du jeudi 30 mai 2024

Diplomatie de Paul Biya, rayonnante, discrète, mais efficace. Alors que l’ancien Premier ministre Philémon Yang entre ce 4 juin dans ses fonctions de président de la 79e Assemblée générale des Nations unies qui s’ouvre le 10 septembre à New York aux États-Unis d’Amérique, Hilarion Etong, Premier vice-président de l’Assemblée nationale, prendra la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie à l’issue de la 49e session plénière prévue les 8 et 9 juillet 2024 à Montréal au Canada. C’est ce que renseigne le journal MEYOMESSALA HEBDO ce jour.

FORA’ESS 2024 pour la transformation de l’ESS en Afrique. Selon le Tri-hebdomadaire LA VOIX DES JEUNES, la première édition du Forum Africain de ľÉconomie Sociale et Solidaire (FORAESS 2024) s’est déroulée du 28 au 30 mai 2024, au Palais des Congrès de Yaoundé. Cet événement, qui a réuni 1 500 participants, vise à établir une plateforme inter-africaine pour promouvoir l’Économie Sociale et Solidaire à travers des actions concrètes… Des précisions sont à retrouver en page 3 du journal d’Ibrahim Yiche.

Un nouveau bras de fer en ce qui concerne le staff technique des lions indomptables. « En marge du viol des textes et engagements de l’Etat, du non-respect de la hiérarchie des normes dans la gestion de l’équipe nationale masculine senior de football, quel staff technique a définitivement été validée auprès de Marc Brys ? » Cette interrogation trouve quelques éléments de réponse dans les colonnes L’Indépendant, selon qui, « la persistance de deux staffs sème la confusion ».

Coopération, le Gabon lève 700 milliards FCFA auprès des investisseurs français. D’après le journal ECOMATIN, 1,100 milliard d’euros ont été mobilisés par les entreprises gabonaises le 29 mai dernier, lors de la 1re édition du Forum économique Gabon-France qui s’est tenue à Paris. Organisé conjointement par la Fédération des Entreprises du Gabon (FEG), le Mouvement des Entreprises de France (Medef) et le ministère de l’Économie par le biais de l’Agence Nationale de Promotion des Investissements du Gabon (ANPI-Gabon), l’événement avait pour objectif de mettre en place un nouveau partenariat économique entre la France et le Gabon.

LIRE  Cameroun-Maroua: un enfant de 8 ans décède sous un rocher ; deux autres blessés

Dans son édition de ce matin, le quotidien L’Economie s’intéresse aux freins à l’essor du secteur financier dans le pays. Le journal spécialisé sur des questions économique renseigne que le Cameroun a lancé le 31 mai dernier, une stratégie nationale qui vise à le rendre plus dynamique. De quelle manière et comment cela est-ce possible ? Les réponses sont à lire en page 3 du journal de Thierry Ekouti.

Le journal Intégration de Thierry Ndong Owona parle des nouvelles balises d’une fusion entre la Cemac et la Ceeac…  A en croire l’hebdomadaire, le Conseil des ministres du Comité de pilotage des CER en Afrique centrale tient sa 6e réunion du 3 au 7 juin 2024 à Yaoundé. Le but des assises est de « redonner un élan utilitaire à la démarche ». Les détails de cette importante rencontre sont à lire en page 3 du journal Intégration en kiosque ce matin.

Caisse des Dépôts et Consignations (CDEC), la Beac donne le ton en transférant 3,9 milliards de FCFA. Le quotidien ECONEWS révèle que le procès-verbal signé le 29 mai dernier entre Richard Evina Obam, le Directeur Général de la Cdec, et Pierre Emmanuel Nkoa Ayissi, le Directeur national de la Beac, symbolise bien plus qu’un simple transfert de fonds. Plus de précisions en page 4 du tabloïd.

Le ministre des Finances Louis Paul Motaze, a procédé le 24 mai dernier, à l’inauguration du nouveau siège de l’Institut International des Assurances (IIA) basé à Yaoundé. « Cette cérémonie, couplée à la célébration du cinquantenaire de cette importante école de formation, témoigne de l’ancrage et du rôle central joué par l’IIA dans le développement du secteur des assurances en Afrique », écrit le journal La Voix des Entreprises paru ce matin.

LIRE  NATO chief warns China of consequences if it supplies arms to Russia

Recettes budgétaires additionnelles, 630 milliards FCFA projetés d’ici 2030. Selon CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, lancée officiellement le 31 mai 2024 par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze ; la Stratégie Nationale de Développement du Secteur Financier (SNDSF) devrait permettre au Cameroun d’obtenir un gain en points de croissance économique d’au moins 1.5 point entre 2025-2030, soit 2.3 points par an et de collecter environ 105 milliards de FCFA chaque année aux titres de recettes budgétaires additionnelles non pétrolières. Alors que la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale peine à dépasser les 1,5 % du produit intérieur brut de la sous-région, l’initiative portée par la SNDSF va contribuer à augmenter sensiblement les volumes de financement à long terme. En outre, il sera question de moderniser les institutions publiques de financement, lesquelles doivent jouer un rôle essentiel dans la couverture des besoins en services financiers exposés par les agents du secteur privé.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment