Accueil » Cameroun » Cameroun : La Revue de Presse du jeudi 6 juin 2024

Cameroun : La Revue de Presse du jeudi 6 juin 2024

by Theophile
La revue de presse camerounaise du jeudi 6 juin 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, un aperçu de certains sujets traités par les journaux parus en kiosque et en ligne aujourd’hui 6 juin 2024, au Cameroun.

Le quotidien ECHOS SANTÉ est en kiosque ce matin et titre à sa une, Adamaoua, santé en plein essor : le Dr. Djamilatou Leila à la manœuvre. Déterminée à améliorer les conditions de vie des populations de la région de l’Adamaoua malgré d’énormes difficultés, la déléguée régionale de la santé, le Dr. Djamilatou Leila, multiplie les initiatives pour booster les indicateurs de santé dans sa circonscription administrative d’un avenir plus sain pour les habitants de la région.

Calme et sérénité dans les 10 régions dans le déroulement des examens du CEP et du FSLC. Le constat a été fait mercredi 5 juin 2024, au terme de ces deux compositions des sous-systèmes francophone et anglophone, débutés mardi dernier. « Comme les années précédentes, l’organisation aura, sous la houlette du ministre de l’Éducation de base, Pr Laurent Serge Etoundi Ngoa, été des plus parfaites, ou presque. Y compris les centres ouverts à Ambacam en Guinée-Équatoriale et Brazzaville au Congo », assure le journal InfoMatin.

Délestages, Yaoundé replonge. Selon le quotidien MUTATIONS, plusieurs quartiers de la capitale subissent des rationnements de 6 à 8 h en moyenne depuis près d’une semaine ; l’on évoque d’après le journal de Georges Alain Boyomo des contraintes de production et de transport d’énergie électrique. Lire plus en page 9, dans sa parution de ce jour.

LIRE  Port d'Idenau-Commerce illicite : La douane saisit 69 bidons de formol d’origine belge

Le bihebdomadaire Le Point égraine quelques tares du régime actuel, notamment le pouvoir d’achat, une administration corrompue, la dévaluation du système éducatif, l’insécurité et la colère du peuple, et « exige un profond changement ». « La gouvernance actuelle et son leader, sont semblables à ce cycliste épuisé ? Obligé de continuer à pédaler, non pour gagner et encore moins pour un but précis ? Ou simplement, pour ne pas tomber ? » Une série d’interrogations que Gilberte Mebe Atangana tente de faire le point dans son N°583 du jeudi 6 juin 2024.

Dans son N°993 du jeudi 6 juin 2024, le quotidien L’INFO À CHAUD renseigne qu’Anne Féconde Noah a encouragé ses camarades du Pcrn, de « Ne plus se laisser distraire par la réunion familiale de Guidiguis ». À quoi renvoie concrètement cette citation, les détails sont à lire en page 2 du tabloïd.

Dans sa publication de ce matin, l’hebdomadaire The Politics renseigne qu’à la faveur de la journée Internationale de l’Afrique, célébrée le 25 mai dernier, un colloque international a été organisé par le Think Thank Futur Afrique, avec comme invité spécial le Roi Savant Soukoudjou. Les assises, apprend-on, ont débouché sur la « démocratie palabrique redonnant une place centrale aux pouvoirs traditionnels ». Une Afrique qui se réapproprie ses savoirs jadis détournés pour mobiliser des nouveaux rapports de dévolution du pouvoir ancrée dans les valeurs traditionnelles.

Premier forum Africain de L’économie sociale et solidaire, un souffle nouveau pour le développement de l’Afrique. C’est le titre qui barre la Une du Tri-hebdomadaire LE SOIR du feu Armand Mbianda. Sous la présidence du ministre camerounais des PME, Achille Bassilekin lll, Yaoundé a accueilli une quarantaine de délégations d’Afrique et du monde pour repenser l’économie sociale et solidaire en Afrique.

LIRE  Cameroun : la revue de presse du lundi 23 octobre 2023

En prélude à la confrontation qui va opposer le Cameroun au Cap-Vert, les Lions indomptables « sont déjà gonflés à bloc », indique le journal La Météo de Dieudonné Mveng. Pour l’intérêt supérieur et l’honneur du pays, peut-on lire, Vincent Aboubakar et ses co-équipiers transcendent les clans Mouelle et Eto’o et invitent, en retour, les Camerounais à se rendre massivement au Stade Ahmadou Ahidjo samedi prochain pour les soutenir.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment