Accueil » Cameroun-Grève des enseignants : le sous-préfet de Ngambè intimide les enseignants grévistes

Cameroun-Grève des enseignants : le sous-préfet de Ngambè intimide les enseignants grévistes

by Theophile
mouvement acéphale On a trop supporté (OTS)

L’autorité administrative est descendue au lycée de Ngambè dans le Littoral, dans la matinée du vendredi 4 mars 2022, en compagnie des éléments de la brigade de gendarmerie pour rappeler à l’ordre les enseignants qui réclament le payement de leurs primes, avancement voire salaires.

Le Cameroun est secoué depuis pratiquement deux semaines par la grève des enseignants du primaire et du secondaire. A travers l’opération « Craie morte » lancée par le mouvement « On a Trop Supporté », ils revendiquent l’attribution des matricules aux enseignants en attente de leur solde. Mais aussi, le statut particulier de l’enseignant, le paiement des compléments de salaire, le paiement des avancements dont les arrêtés sont disponibles, la prise en compte des primes de non logement, l’intégration des vacataires, etc. Dans ces revendications, le gouvernement a jusqu’ici vainement cherché ce qu’il allait qualifier de fantaisiste pour les discréditer.

La méthode choisie pour mener la grève est tout aussi déroutante pour le gouvernement : présence au poste, mais pas de cours, pas d’évaluation, pas de correction. Il faut aussi longuement chercher pour trouver un semblant d’attroupement, mais le mouvement fonctionne. Désormais confus, le gouvernement tout en donnant l’impression de trouver des solutions par des réunions auxquelles prennent par des représentants avec une légitimité contestée,  tente le tout pour se donner un prétexte et mater les enseignants, d’abord en essayant la vieille méthode de diviser pour mieux régner, ensuite en essayant de les attirer dans un piège.

Le gouvernement veut passer à la répression pour juguler la grève entamée par les enseignants le 21 février dernier. En effet, après le lycée de Biyem-Assi à Yaoundé où le commandant de brigade a tenté en vain de faire plier le personnel enseignant en grève, des informations exclusives à Cameroun ACTU Online font état de ce que le sous-préfet de l’arrondissement de Ngambè, Igor Francis Bamock a effectué très tôt ce matin, une descente musclée au lycée éponyme pour menacer et intimider l’administration scolaire ainsi que tous les enseignants dudit Lycée.

LIRE  Rebecca Enonchong sur la grève des enseignants : « Vous avez décidé que c’était plus important pour les élèves de regarder les matchs que d’aller à l’école »

« Le sous-préfet a demandé au proviseur de lui fournir la liste de tous les enseignants grévistes. Monsieur le Proviseur lui a remis la liste de tout son personnel y compris le sien », nous informe une source surplace.

Notons qu’une concertation présidée par le Secrétaire général de ses Services s’est tenue, le jeudi 03 mars 2022, à l’effet d’examiner les préoccupations soulevées par les organisations syndicales du Secteur de l’éducation de base et portant globalement sur l’amélioration des conditions de travail des enseignants dudit secteur.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment