Accueil » Economie » Cameroun-Douala : les chauffeurs de camions de Bonaberi s’insurgent contre le harcèlement constant de la police

Cameroun-Douala : les chauffeurs de camions de Bonaberi s’insurgent contre le harcèlement constant de la police

by Theophile
Camions poids lourds

Les camionneurs de Bonaberi, à Douala, sont descendus ce matin dans la rue en grand nombre pour dénoncer le harcèlement et l’extorsion constante de la police.

Pour ces conducteurs, la présence de points de contrôle excessifs à l’intérieur et à l’extérieur des quartiers résidentiels constitue un obstacle majeur à leur bon fonctionnement.

Selon l’un des chauffeurs, « les camionneurs sont venus en grand nombre pour dire qu’ils ne veulent pas trop de postes de contrôle de police dans le trimestre parce qu’il y a trop de restrictions sur notre capacité de travailler correctement. »

Il a ajouté : « Vous allez à l’autoroute, vous rencontrez des postes de contrôle. Vous venez au quartier, vous voyez des postes de contrôle partout. Nous sommes donc venus dire que nous ne voulons pas de tous ces postes de contrôle. »

« Nous ne voulons pas de contrôles dans les quartiers! Pas de contrôle dans les quartiers! », les camionneurs en colère ont pu être entendus en criant dans une vidéo devenue virale.

Au Cameroun, ces postes de contrôle sont largement connus pour leur pratique extorquée de collecter d’énormes sommes auprès des conducteurs et des passagers sous des prétextes déraisonnables.

Les automobilistes demandent donc au gouvernement de venir à leur secours en limitant le nombre de postes de contrôle de police sur l’autoroute et en interdisant complètement ceux dans les quartiers résidentiels.

camerounactuel

LIRE  Cameroun-Développement local :le Feicom approuve le financement de 60 projets communaux à hauteur de 9,3 milliards de FCFA

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment