Accueil » Cameroun-Dieudonné Essomba : « J’avais mis en garde Amougou Belinga, qu’on va fabriquer des complots pour l’éliminer »

Cameroun-Dieudonné Essomba : « J’avais mis en garde Amougou Belinga, qu’on va fabriquer des complots pour l’éliminer »

by Theophile
Dieudonné Essomba

L’économiste a fait son retour sur le plateau de l’émission Club d’Elites diffusée sur Vison 4, le dimanche 15 mai dernier.

Comme nous l’annoncions vendredi dernier dans un article, l’économiste Dieudonné Essomba est revenu sur le plateau de l’émission Club d’Elites, le dimanche 15 mai 2022,  quelques mois après avoir été chassé de la télévision privée émettant depuis Yaoundé au Cameroun.

Intervenant sur le plateau de Club d’Elites le dimanche 15 mai 2022, Dieudonné Essomba s’est souvenu d’une liste de faits prémonitoires qu’ils avaient annoncés il y a quelques mois. Parmi ces souvenirs prophétiques, le cas de Jean Pierre Amougou Belinga.

Le redressement fiscal dont fait l’objet Jean Pierre Amougou Belinga, est pour Dieudonné Essomba, un complot : « J’avais dit qu’il y aura un jour où Jean Bahébeck est assis chez lui, des tueurs arrivent et disent que sous hautes instructions, Biya a demandé qu’on t’exécute. J’avais mis en garde un homme comme Amougou Belinga ; qu’on va fabriquer des complots pour l’éliminer », a analysé l’économiste.

Plus loin, L’ancien fonctionnaire de la République dit avoir sensibilisé sur la crise économique qui fouette actuellement le monde et le Cameroun avec. « J’ai annoncé cette crise économique au Cameroun au moment où tout le monde parlait d’émergence. Même sur ce plateau vous avez connu le nombre de personnes contre moi. Je ne sais pas s’il y a encore un Camerounais qui me dénonçait, me traitait de menteur qui peut encore montrer le doigt et dire que le Cameroun n’est pas dans une sévère crise économique ? », se vante-t-il.

En plus, « J’avais mis en garde contre la centralisation du pouvoir à la présidence. On ne voit pas le président de la République, mais on voit des ombres qui agissent sur hautes instructions… », a poursuivi le conseiller de Serge Espoir Matomba.

LIRE  Ngaoundéré : Un jeune tchadien de 11 ans enlevé, puis libéré après le paiement d’une rançon de 400.000 FCFA

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment