Accueil » Cameroun-David Eboutou: « Ibrahim Mbombo Njoya était l’un des rares à tenir un discours franc à Paul Biya »

Cameroun-David Eboutou: « Ibrahim Mbombo Njoya était l’un des rares à tenir un discours franc à Paul Biya »

by Theophile
Sultan Ibrahim Mbombo Njoya et SE Paul Biya
David Eboutou
David Eboutou

De l’avis du lanceur d’alerte et par ailleurs titulaire d’un doctorat en sociologie, le Sultan Roi des Bamoun était un grand Républicain.

Depuis l’annonce de son décès survenu le 27 septembre 2021 à l’hôpital américain de Paris, c’est tout le monde qui s’empresse de rendre un hommage au Roi des Bamouns Ibrahim Mbombo Njoya. Au Cameroun, chacun à son histoire pour rendre hommage à l’homme traditionnel et ancien ponte du régime de Yaoundé.

Pour David Eboutou de la société civile, le Sultan Mbombo Njoya était un grand républicain. « Il était encore l’un des rares….. À pouvoir rencontrer le Président de la République quand il le voulait et surtout, l’un des rares à lui tenir un discours franc. Ils étaient de la même génération (S.E Paul Biya son aîné de 04 ans) Assurément une grosse perte pour le Cameroun ! C’était un grand Républicain ! Repose en Paix Sultan Ibrahim Mbombo Njoya », a publié le lanceur d’alerte David Eboutou.

Biographie de l’illustre disparu, publiée par le RDPC, le parti au pouvoir.

Ibrahim Mbombo Njoya

Né en 1937. Fils de Seidou Njimouluh Njoya, Sultan des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya est né à Foumban en 1937. Après des études primaires dans sa ville natale, il poursuit des études secondaires en France. Il reviendra cependant au bercail pour terminer ses études secondaires au Lycée Général Leclerc de Yaoundé. Pour ce qui est des études supérieures, elles se déroulent à l’Institut d’Etudes Administratives Africain de Dakar, d’où il sort diplômé du deuxième degré.

De 1958 à 1960, il est Attaché au Cabinet du Haut-commissaire de la République française au Cameroun. Il sera par la suite Chef de Cabinet du Secrétaire d’Etat à la Présidence chargé de l’Information, Chef de Cabinet du Ministre des Forces Armées, et puis Directeur de Cabinet du Ministre des Forces armées. En 1962, il est nommé Commissaire Général à la Jeunesse, aux Sports et à l’Education populaire. Le 25 mai 1965, il devient Ministre Adjoint de l’Education, de la Jeunesse et de la Culture. Il occupera ce poste pendant cinq ans avant d’être nommé Ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale le 31 juillet 1970. Puis de 1974 à 1981, il est Ambassadeur du Cameroun en Egypte.

LIRE  Cameroun: Paul Biya décore à titre posthume le journaliste Amobé Mévégué

Le 4 décembre 1981, il réintègre le gouvernement en qualité de Vice-ministre des Affaires Etrangères. Le 7 janvier 1982, il est nommé Ministre de la Jeunesse te des Sports. Ensuite, du 21 novembre 1986 au 16 mai 1988, il est Ministre de l’Information et de la Culture. Puis du 16 mai 1988 au 7 septembre 1990, il est Ministre de l’Administration Territoriale. Redevenu Ministre de la Jeunesse et des Sports dès le 7 septembre 1990, Ibrahim Mbombo Njoya assumera, par la suite, les fonctions de Ministre Délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées à partir du 9 avril 1992.

Depuis le 10 août 1992, il est Sultan des Bamoun. Membre du Comité central et du Bureau politique de l’UNC depuis mai 1984, il assume par ailleurs les mêmes fonctions au sein du RDPC depuis sa création. Il a été également PCA de l’Office de Radiodiffusion-télévision camerounaise du 29 janvier 1988 au 12 janvier 1989.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment