Accueil » Cameroun-Crise anglophone : attaque meurtrière dans plusieurs écoles à Ekondo Titi au Sud-Ouest

Cameroun-Crise anglophone : attaque meurtrière dans plusieurs écoles à Ekondo Titi au Sud-Ouest

by Theophile
Les parents pleurant leurs proches abattus à Ekondo Titi

Violences meurtrières ce mercredi matin au Cameroun, dans la région à majorité anglophone du Sud-Ouest. Trois adolescents et une enseignante ont été tués dans l’attaque de leur école à Ekondo Titi.

C’est un mercredi noir à Ekondo Titi, localité située dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest. D’après des sources concordantes, les élèves Emmanuel Orume 12 ans, Joyceline Iken 16 ans, Kum Emmanuel 17ans, et une enseignante, Célestine Song, ont été tués dans des attaques de présumés séparatistes dans trois établissements de cette localité ce jour. Il s’agit du Groupe scolaire bilingue d’Ekondo Titi, Redemption school et St Pius.

Les attaques auraient été perpétrées avec des engins explosifs improvisés (EEI). Sur des images horribles du drame qui font le tour la toile, on aperçoit des élèves en uniformes saignant dans le sang. Ces attaques n’ont pas encore été revendiquées et aucun bilan officiel n’est dressé pour l’instant.

Certaines sources renseignent que d’autres institutions de la ville ont également été attaquées par la suite. Pour l’heure, les parents d’élèves se précipitent dvers ledit établissement d’enseignement général pour s’enquérir de la situation de leurs enfants, morts ou vivants, sans publier les familles des enseignants.

Pour rappel, des attaques attribuées aux hommes armés se multiplient au Nord-Ouest et au Sud-Ouest ces derniers temps. Ils ont opté pour la méthode des engins explosifs improvisés(EEI). Les pouvoirs publics ont à cet effet, entrepris de former militaires et policiers pour neutraliser ces dispositifs.

LIRE  Cameroon - Urban disorder: The Divisional Officer of Mfoundi announces a strong operation to clean up the motorcycle taxi sector

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment