Accueil » Cameroun-Cabral Libii : « la parole du sultan Mbombo Njoya était rare, mais cinglante »

Cameroun-Cabral Libii : « la parole du sultan Mbombo Njoya était rare, mais cinglante »

by Theophile
Cabral Libii

Le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale salue aussi la mémoire du roi des Bamoun mort le lundi 27 septembre 2021, à l’hôpital américain de Paris.

Pour l’homme politique Cabral Libii, la nouvelle de la disparition de Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya est un coup de tonnerre dans le brumeux nuage camerounais. En effet, dans un communiqué publié le mardi 28 septembre 2021, le leader du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) salue la renommée du disparu, notamment à travers le continent berceau de l’humanité (Afrique).

Communiqué à la suite de la nouvelle du décès du Sultan Mbombo Njoya, Roi des Bamoun

La nouvelle de la disparition de Sa Majesté Ibrahim MBOMBO NJOYA est un coup de tonnerre dans le brumeux nuage camerounais.

Rarement en Afrique, un monarque traditionnel a eu un tel impact dans la vie sociale et politique de son pays. Même s’il était officiellement le Roi des Bamun, il a toujours été considéré comme un patrimoine national. Il a servi son pays jusqu’au dernier souffle.

En considérant sa riche carrière administrative et politique, son hospitalité légendaire qui a fait de Foumban un lieu de pèlerinage des personnes en quête de sagesse et de ressourcement, et sa dévotion au sein de la communauté culturelle qu’il a dirigée et choyée, le Sultan part aujourd’hui en laissant un sentiment de plénitude.

Sa parole était rare, mais cinglante, ses sorties étaient furtives, mais majestueuses. Le sultan était grand par la taille, le charisme et la générosité. Tout en faisant le choix loyal d’alignement idéologique à l’ordre gouvernant, ce qui n’allait pas sans remarquables incidents durant son magistère, Sa Majesté MBOMBO NJOYA est resté un monarque debout.

LIRE  Results of Cameroon General Certificate of Education (GCE) 2021 released

Il s’en va sans doute avec deux points sombres dans son cœur : La crise anglophone qui n’a pas été résolue malgré ses courageuses propositions, et l’alternance politique et générationnelle qui n’a pas vu le jour de son vivant malgré ses subtiles et inoubliables suggestions.

En cette triste circonstance, le PCRN par ma voix adresse à sa famille et sa communauté, ses sincères condoléances.
Hon. Cabral Libii

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment