Accueil » Cameroun : Au moins six soldats tués par Boko Haram à l’Extrême-Nord

Cameroun : Au moins six soldats tués par Boko Haram à l’Extrême-Nord

by Theophile
combattants Boko Haram

Des sources médiatiques, les membres de Boko Haram ont attaqué en grand nombre, un poste militaire dans la région de l’Extrême-Nord le samedi 24 juillet 2021.

Au moins six soldats camerounais ont été tués, samedi 24 juillet 2021, dans une attaque de Boko Haram dans l’extrême nord du Cameroun, où les jihadistes multiplient les attaques, a déclaré le gouverneur de la région à la télévision d’État.

Les membres de Boko Haram “sont venus vers quatre heures du matin, à bord de six véhicules, lourdement armés. Nous déplorons la mort de nos six soldats qui sont tombés sur le champ, les armes à la main, et il y en a eu quatre qui ont été blessés“, a déclaré à la CRTV Bakari Midjiyawa, gouverneur de la région de l’Extrême-Nord.

« Dans la nuit de vendredi à samedi vers 4 heures, plusieurs éléments de Boko Haram, lourdement armés et arrivés à bord de six véhicules et des motocyclettes, ont attaqué le poste de l’armée dans le village Sagme vers Fotokol », a détaillé le gouverneur, ajoutant que plusieurs armes et du matériel militaire ont été emportés par les assaillants qui se sont repliés vers le Nigeria.

Le gouverneur a par ailleurs précisé qu’un renfort de l’armée a été dépêché à Sagme où les militaires effectuent un ratissage. Il a en outre indiqué que « le bilan de cette attaque terroriste fait état de 8 militaires tués et 14 autres blessés. Les blessés viennent d’être évacués pour recevoir les soins nécessaires. Du côté des terroriste, le bilan n’est pas encore connu ».

LIRE  CHAN 2021: Le Cameroun se qualifie pour les demi-finales en battant la RDC (2-1)

Les membres de Boko Haram et d’une branche dissidente, le groupe État Islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), multiplient ces dernières années les attaques meurtrières contre les forces de sécurité et les civils dans l’extrême nord du Cameroun comme dans les régions limitrophes des trois pays voisins, le Nigeria, le Niger et le Tchad. Ils y enlèvent fréquemment des civils, notamment des femmes et des enfants.

L’insurrection de Boko Haram est née en 2009 dans le nord-est du Nigeria avant de se propager dans les pays voisins. Depuis, plus de 36 000 personnes (principalement au Nigeria) ont été tuées, et 3 millions ont dû fuir leur domicile, selon l’ONU.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment