Accueil » Cameroun: Armé d’un fusil de chasse, un sexagénaire débarque sa femme et ses enfants d’une église à Douala

Cameroun: Armé d’un fusil de chasse, un sexagénaire débarque sa femme et ses enfants d’une église à Douala

by Theophile
Les fidèles dans une église de reveil

Le sexagénaire avait déjà eu à se plaindre du fait que sa femme et ses enfants fréquentent l’église de réveil «Les envoyés du Christ».

D’après le récit de Cameoon Tribune en kiosque le 13 septembre 2021, les faits se sont déroulés dans une église dite «de réveil » à Bekoko par Bonaberi, dans l’arrondissement de Douala IV, a appris camerounactuonline.com. L’histoire paraît comme une insolite chez d’aucuns.

L’irruption du sexagénaire dans ce lieu de culte dimanche dernier n’a été que l’expression de son ras-le-bol car «il y a quelques mois au commissariat du 15ème arrondissement», notre le quotidien national bilingue.

En effet, « jeudi dernier, le sexagénaire s’est rendu à Njombe (dans le Moungo) suite au décès d’une de ses nourrices. Il était question qu’il passe ensuite par son champ de Mbanga, afin de rentrer avec des provisions. Mais l’homme reviendra plus tôt que prévu. C’est-à-dire hier (12 septembre 2021) peu avant 8 heures. Trouvant son domicile vide, il se met à monologuer en pidgin, se demandant où est passée la maisonnée. Un neveu, qui s’était installé dans le même secteur lui dira qu’il a vu Christiana (sa femme) et les enfants, munies de bibles, prendre la direction du lieu de culte », raconte Cameroon tribune.

Pris de colère, le père de famille s’est alors dirigé dans sa chambre. Des minutes après, il en est ressorti avec sa carabine.

«D’un pas alerte, il débarque chez ‘’Les envoyés du Christ’’. On est en plein culte et l’église est tellement pleine que certains fidèles sont sur la véranda. Ils seront les premiers à voir venir le danger. Et les premiers à fuir aussi. Très vite, c’est la débandade: la quête du salut donne des ailes à tout le monde. Y compris au pasteur. L’épouse et les enfants restent néanmoins sur place…Un des fuyards a alerté la police, qui débarque en pensant avoir affaire à un braquage. Finalement, les policiers tombent sur le neveu et voisin…», raconte Cameroon tribune.

LIRE  Cameroun: Quatre personnes meurent calcinées dans un accident sur l’axe Bafoussam-Yaoundé

On apprend qu’après son action à l’église, le père de famille est allé s’entretenir avec son beau-père.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment