Accueil » Cameroun-Abdouraman Hamadou Babba : « La Fifa n’est pas la tutelle de la Fecafoot »

Cameroun-Abdouraman Hamadou Babba : « La Fifa n’est pas la tutelle de la Fecafoot »

by Theophile
Abdouraman Hamadou Babba

Réagissant aux commentaires critiques à l’endroit de la décision de remettre en cause la qualité du président intérimaire de la Fecafoot à signer l’Accord cadre de la CAN 2021, le président d’Etoile filante de Garoua, Hamadou Babba Abdouraman, estime que les décisions prises par la FIFA sont de nul effet.

Le président du club Etoile Filante de Garoua a commis une publication le mardi 02 novembre 2021 en rapport avec la dernière sortie de la Fifa par le canal du directeur de la division des associations membres de le Fifa en date du 25 octobre 2021.

Pour l’homme de sport la Fifa n’est pas la tutelle de la Fecafoot. La Fecafoot est l’une des associations membres propriétaires de la Fifa. Il évoque le principe de non-ingérence et s’offusque de la sortie de l’employé de la Fifa.

D’après Abdouraman Hamadou Babba si la Fifa piétine le Cameroun, c’est à cause de fonctionnaires à la présidence de la République. « Certaines personnes à la Présidence de la République, qui rabaissent notre pays et permettent à n’importe quel quidam de fouler aux pieds les institutions de notre pays, pour uniquement leur permettre de continuer de gérer le football camerounais à travers des marionnettes », écrit-il.

Il rappelle que l’instance faitière de football mondial n’est pas la tutelle des 211 fédérations, mais qu’au contraire, c’est à ces dernières qu’il revient de veiller au bon fonctionnement de la FIFA « Pour des besoins d’organisation et de gestion, les fédérations propriétaires de la FIFA, réunies en congrès, ont édicté des règles (Statuts et autres règlements) et ont élu un président et des membres de l’exécutif pour diriger la FIFA qui est gérée au quotidien par un personnel recruté au sein du Secrétariat Général », au rang des règles édictées par les fédérations propriétaires il parle notamment du principe de non-ingérence dans les affaires internes d’une fédération actionnaire prévu à l’article 19 des Statuts de la FIFA.

LIRE  Kombe - Littoral: 7 morts et 24 blessés graves dans un accident de la circulation

« Ni le Président de la FIFA ni aucune autre personne au sein de la FIFA ne peut donc violer les statuts de la FIFA qui est le résultat de la volonté des fédérations propriétaires de la FIFA.Comment se fait-il donc qu’un simple employé de la FIFA ose violer de manière aussi délibérée ce principe de non-ingérence inscrit dans les Statuts de la FIFA par la volonté des fédérations propriétaires de la FIFA ? », s’interroge Hamadou Babba Abdouraman.

Il conclut en rappelant sa détermination à résister dans la défense du football camerounais, et au prix de tous les dangers éventuels.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment