Accueil » Sécurité » Burkina Faso: les choix «hasardeux» de Damiba ont affaibli le système sécuritaire

Burkina Faso: les choix «hasardeux» de Damiba ont affaibli le système sécuritaire

by Theophile
lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba

Les nouveaux hommes forts du Burkina ont justifié la mise à l’écart du Lieutenant-Colonel Paul Henri Damiba.

Le groupe de militaires ayant renversé, vendredi, le président de la transition au Burkina Faso le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a déclaré que les choix « hasardeux » de ce dernier, « ont progressivement » affaibli le système sécuritaire du Burkina Faso en proie aux attaques terroristes.

Les militaires qui ont pris le pouvoir, ont annoncé à la télévision publique (RTB) que des zones jadis paisibles au Burkina Faso sont passées sous le contrôle des groupes armés terroristes.

L’ancien chef de la junte est remplacé par le capitaine Ibrahim Traoré. Dans leur déclaration, les militaires putschistes ont déploré les choix faits par Paul Henri Damiba sur le plan sécuritaire. «Les actions du lieutenant-colonel Damiba nous ont progressivement convaincus que ses ambitions s’écartaient largement de notre idéal commun. Nous avons assisté à une restauration au forceps d’un ordre ancien par des actes de nature à remettre en cause l’indépendance de la justice et à créer des précédents graves», ont-t-il souligné.

«Les choix hasardeux du lieutenant Damiba ont progressivement affaibli notre système sécuritaire et que les lourdeurs administratives qui caractérisaient le régime déchu se sont aggravées sous la transition compromettant aussi les opérations à caractère stratégique», ont-ils poursuivi.

Les nouvelles autorités conduites par le capitaine Ibrahim Traoré, disent engager l’ensemble des forces combattantes à se recentrer sur la situation sécuritaire.« La prise du pouvoir en ce moment traduit la ferme volonté du MPSR à une inclusion de toutes les couches sociales du Faso sans distinction aucune à la suite de la transition et dans notre lutte commune », ont-ils assuré.

LIRE  38-year-old Man Sentenced To 25 years Imprisonment For Defiling His Neighbour’s 15-month-old Daughter

Le groupe de militaires a tenté de rassurer la communauté internationale en affirmant que le Burkina Faso continuera de respecter ses engagements internationaux notamment les droits humains.

Le 24 janvier dernier le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité, sous la conduite du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, avait renversé le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, à la tête du Burkina Faso depuis 2015.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Leave a Comment